español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Comment l’approche du développement basée sur la productivité se heurte à des logiques endogène

L’exemple laotien du riz miraculeux

Tom ROBERTS

01 / 1994

Certains prétendent que les paysans laotiens sont paresseux. Mais la paresse est elle forcément un défaut, comme la société occidentale (et productiviste)voudrait le penser ? Au contraire, ne traduit-elle pas un état de suffisance où pauvreté et misère ne seraient pas forcément synonymes ? L’exemple qui suit incite à méditer sur cette question.

Jacob Flayelle était ingénieur agronome et sa spécialité était le riz. Il était en fait considéré comme étant l’un des meilleurs spécialistes en la matière et c’est donc à ce titre que l’UNESCO l’envoya au Laos afin d’améliorer la culture de cette céréale. "Jacob Flayelle avait un secret, celui d’une certaine espèce de riz qui venait d’être découverte par des savants japonais. Sans demander plus de soins, elle donnait un rendement trois fois supérieur à la céréale ordinaire."

C’est ainsi que notre expert parcourut les campagnes laotiennes afin de répandre cette nouvelle technologie miraculeuse. Il se rendit dans un grand nombre de villages et enseigna aux paysans comment il fallait s’y prendre.

Lors de la récolte, notre expert s’aperçut que la production n’avait pas augmenté du tout, l’effet miraculeux n’avait -sembe-t-il- pas pris.

En regardant de plus près, Jacob Flayelle découvrit que ce n’était pas son riz qui était en cause, mais le simple fait que les paysans avaient planté trois fois moins de semences. Il en conclut dans son rapport à l’UNESCO que "les laotiens, malgré leurs éminentes qualités restent un peuple déconcertant et difficilement éducable..."

Mais avait-il tout compris ?

Mots-clés

changement culturel, culture populaire, échec, histoire du développement, interdépendance culturelle, modèle culturel, participation populaire, dimension culturelle du développement, culture et développement, culture et technique, résistance au changement, agriculture paysanne, riz, semence


, Laos

Commentaire

L’exemple pourrait se passer de commentaires. Il révèle une fois de plus l’existence de logiques divergentes entre intervenants exogènes et populations endogènes. Ces divergences peuvent se traduire par des anecdotes amusantes, comme notre exemple au Laos... Mais d’un autre côté, elles peuvent aussi occasionner des échecs graves.

Nos activités, à ce titre, doivent être basées sur une approche préliminaire qui prend en compte les données culturelles de ceux avec qui nous désirons travailler... Au-delà, nous devons aussi promouvoir la nécessité de cette approche auprès de ceux qui travaillent dans le domaine de l’urgence ou du développement.

Source

Littérature grise

ROBERTS, Tom, AUI=Action d'Urgence Internationale

AUI (Action d’Urgence Internationale) - Terrasses Montcalm, 1401 rue Fontcouverte, 34070 Montpelllier, FRANCE - Tél 33 (0) 4 67 27 06 09 - fax 33 (0)4 67 27 03 59 - France - www.aui-ong.org - info (@) aui-ong.org

contact plan du site mentions légales