español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’action volontaire et ses fondements

A propos de la complémentarité entre la compétence technique, l’apport matériel et la dimension humaine

Tom ROBERTS

01 / 1994

Les 4-5 Novembre 1993, l’Action d’Urgence Internationale a organisé un séminaire de travail autour du thème : "Secours d’Urgence et Projets de Développement : Rôle et Idéologie de l’Action Volontaire Internationale." Lors de ce séminaire, plusieurs bases de l’approche volontaire furent posées, dont la nécessaire dimension humaine, aussi, sinon plus, importante que l’apport matériel.

Qu’est que l’on entend par "dimension humaine ?" Il s’agit en fait de réfléchir sur deux principes qui nous paraissent être des conditions préalables essentielles à nos actions. Premièrement, le "changement" que nous proposons à travers un projet ne peut exister que si la volonté de ce changement existe déjà au sein des populations dites bénéficiaires. En d’autres termes, on ne peut pas décider, proposer (voire imposer)un changement avec la certitude de ceux qui déclarent "nous savons ce qui est bon pour eux". Cette approche pose d’une part un problème d’éthique important... mais se révèle d’autre part inadaptée et inefficace.

Philippe Missotte, dans une étude pour l’UNESCO, évoque ces projets qui "échouent car ce n’est que lorsque l’homme veut le changement qu’il le réalise"

Deuxième principe : tout projet, toute action doit tenir compte des contextes -essentiellement culturels- dans lesquels ils s’intègrent... et ceci sous peine de se révéler inefficaces et de représenter une pure perte d’énergie et d’investissement.

Ce principe est repris par l’UNESCO dans le cadre de la décennie pour le développement culturel.

Dans le domaine spécifique de l’urgence, le problème est encore plus aigu car l’action est basée sur la nécessité d’intervenir rapidement. La réflexion paraît secondaire face aux situations extrêmes. Pourtant, là plus qu’ailleurs, cette réflexion devient primordiale et l’ignorance des contextes peut entraîner des déséquilibres profonds au sein des populations victimes.

Ces deux principes révèlent l’importance de la dimension humaine. Il s’agit, avant tout, de chercher à comprendre "l’autre" et "son" monde, de créer des espaces de communication entre différentes cultures et logiques. L’objectif recherché devient alors oeuvre commune et les stratégies sont conçues dans un esprit de réel partenariat.

C’est dans cette optique qu’il nous paraît important d’aborder l’urgence, le développement et les projets qui en découlent sous une approche humaine. Il s’agit d’une démarche qui se fonde d’abord sur les individus et les relations qui s’établissent entre eux. C’est aussi promouvoir les notions d’amitié, de compréhension et de solidarité. Cela permet de transformer le choc des cultures en dynamiques porteuses d’un potentiel d’avenir.

Mots-clés

association, ONG, éthique, idéologie


,

Commentaire

Dans le contexte actuel, l’apport financier, le soutien matériel, l’analyse, l’expertise, la compétence ou le professionnalisme (et j’en passe)sont considérés comme des piliers du développement. Il n’est pas facile, dans ce contexte, de promouvoir ce que nous pensons être une des conditions préalables essentiels à tout acte de développement, c’est à dire la prise en compte de l’être humain et des relations qui se nouent entre les acteurs de tout changement.

Je ne peux m’empêcher de repenser aux dynamiques nées autour d’un verre, dans un bar quelconque d’un pays sinistré.

Sans doute le fondateur du Service Civil International, Pierre Cérésole, était-il conscient de cette dimension lorsqu’il a écrivit : "L’important n’est pas l’aide matérielle que nous pouvons vous offrir, mais l’esprit que nous espérons créer avec vous."

Il a écrit ces paroles vers 1930, au Bihar, en Inde... mais la question est encore d’actualité.

Source

Littérature grise

ROBERTS, Tom, AUI=Action d'Urgence Internationale

AUI (Action d’Urgence Internationale) - Terrasses Montcalm, 1401 rue Fontcouverte, 34070 Montpelllier, FRANCE - Tél 33 (0) 4 67 27 06 09 - fax 33 (0)4 67 27 03 59 - France - www.aui-ong.org - info (@) aui-ong.org

contact plan du site mentions légales