español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Le droit au logement : rêve ou réalité ?

Etude de cas dans une banlieue de Rio de Janeiro, Brésil

Maria Esther BARBOSA DIAS

09 / 1994

L’élément central de la problématique est l’organisation collective (association de quartier de Irajá). Cette organisation est analysée comme une forme des mouvements sociaux urbains de la fin années 70 et au cours des années 80. A l’origine de ce mouvement et de cette organisation des habitants du grand ensemble d’Irajá : la menace ou la crainte de la perte du logement. Cette question a fait affleurer des forces latentes et a fait naître, chez les habitants, le besoin de participer au processus d’organisation dans la vie quotidienne de l’espace-logement, espace qui, par leur action concrète, est devenu un lieu notoire d’action collective. C’est dans cet espace que j’ai soulevé les questions auxquelles j’essaie d’apporter une réponse.

Je considère l’espace logement, dans l’expérience que j’ai analysée, comme un lieu qui a attiré et mis en contact des personnes différentes, vues en tant que sujets, dans la défense de leurs droits. C’est dans cette optique que je conçois l’espace-logement comme lieu de convergence et d’interaction d’expériences vécues dans des espaces différents. Le fil conducteur de l’étude est donc la participation des habitants dans l’espace dans lequel ils vivent, s’organisent, proposent et revendiquent leurs droits de citoyens.

Le travail est divisé en deux parties. La première partie donne une vision d’ensemble de la réalité sociale laquelle est toujours le théâtre de contradictions et de rapports sociaux (rapports de force)entre ceux qui agissent, entrent en conflit et impriment leur mouvement à la société.

La deuxième partie, analyse l’expérience associative à la lumière des mouvements sociaux urbains qui occupent le centre de la recherche. Ici, la notion de participation acquiert un sens encore plus dense et se construit à partir du processus d’organisation collective, processus qui se traduit dans les discours sur les droits sociaux et la citoyenneté.

La diversité des discours étudiés dessine les contours de la signification de la lutte pour le logement, non seulement des sujets du terrain de recherche mais également de tous ceux qui luttent, aujourd’hui encore pour avoir un toit et pour conquérir le droit à la ville. En ce sens, elle revêt un caractère potentiellement universalisant. Dans cette perspective, c’est tout un éventail de possibilités d’action concertée qui s’ouvre, permettant de former un réseau dont le lien est la solidarité entre les personnes, les groupes et les mouvements dans l’objectif d’agir sur les mécanismes politiques responsables des inégalités. Il s’agit donc d’un réseau constitué d’une population organisée, participante et engagée dans le processus de conquête de la citoyenneté. Les rapports des différents mouvements par le biais du réseau peuvent présenter une alternative de recherche de nouveaux chemins pour les mouvements sociaux qui correspondent à ce nouveau temps qu’il est convenu d’appeler modernité.

Mots-clés

droits sociaux, acteur social, citoyenneté, politique de la ville, logement social, mouvement social, quartier populaire


, Brésil, Rio de Janeiro

Commentaire

Le travail (résultat d’une action professionnelle qui a abouti à une recherche-action)est à la fois un ensemble monographique qui a une valeur de mémoire collective et une réflexion théorique (à partir des données accumulées pendant plusieurs années de travail social sur le terrain)sur la façon dont les rapports de forces structurent la vie quotidienne et dont les interventions naissent et échappent en partie à ces rapports.

Notes

Intervention au colloque "Transformations sociales : processus et acteurs", Perpignan, 1994, organisé par l’ARCI et l’Université de Perpignan.

Source

Compte rendu de colloque, conférence, séminaire,…

BARBOSA DIAS, Maria Esther (BRESIL)

ARCI (Association pour la Recherche Coopérative Internationale) - 1 rue du 11 Novembre, 92120 Montrouge, FRANCE - Tél : 01 40 92 01 02 - Fax : 01.46.54.01.32 - France

contact plan du site mentions légales