español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Médiations, interculturalité et micro-processus de développement social

02 / 1995

Des femmes immigrées dont certaines sont analphabètes et/ou ignorantes de la langue et des usages du pays d’accueil vivent souvent confinées au sein des grandes villes dans un isolement total. A leur intention, un dispositif de formation a été mis en place à Lyon sous l’égide d’une équipe interdisciplinaire de formateurs (psycho-sociologues, enseignants universitaires, assitantes sociales, animatrices). Dans ces groupes interculturels composés d’une dizaine de femmes d’origines ethniques et de niveaux d’instruction très divers, l’utilisation du conte comme objet privilégié de médiation a facilité les échanges et suscité l’élaboration de l’identité, et notamment de l’identité culturelle, à l’intérieur du groupe. Le recours au conte, comme production traditionnelle orale commune aux différentes cultures a été déterminant aussi dans l’amorce et la poursuite d’un dialogue interculturel à l’éxtérieur du groupe, dans la création de nouveaux liens dans la société d’accueil et au-delà, peu à peu à une prise de responsabilités de la part de ces femmes qui sont devenues acteurs au sein de leur environnement social.

En plus de ce travail de groupe, le dispositif d’enseignement qui s’étale sur 600 heures de formation réparties en un travail hebdomadaire de 20 heures par semaine, comporte :

- 1. Des stages pratiques dans des organismes de type alternatif (centres culturels, bibliothèques, associations, etc.)qui ont lieu dans le quartier de résidence.

- 2. Un travail de réflexion et d’analyse sur les activités menées sur les lieux de stage faisant l’objet d’un suivi régulier.

- 3. Des activités "à la carte", telles que l’apprentissage du français.

En revanche, les activités du groupe, dont ce travail psychosociologique autour du conte, ont lieu dans le centre ville. Il s’agit alors de l’accueil du groupe d’animateurs recevant un autre groupe, le groupe interculturel en cours de formation selon les conventions et les rites que comporte ce type d’approche pour favoriser la communication dans un rapport le plus possible égalitaire.

Mots-clés

relations sociales, psychologie, exclusion sociale, interdépendance culturelle, insertion sociale, immigré, identité culturelle, développement culturel, femme


, France, Lyon

Commentaire

Cette expérience de formation appliquée à un groupe de femmes immigrées se situe dans une perspective de sortie de l’exclusion. La méthode peut s’étendre à d’autres groupes en situation d’interculturalité en vue de leur intégration sociale.

Notes

Intervention au colloque "Transformations sociales : processus et acteurs", Perpignan, 1994, organisé par l’ARCI et l’Université de Perpignan.

Source

Compte rendu de colloque, conférence, séminaire,…

CARRE, Odile

ARCI (Association pour la Recherche Coopérative Internationale) - 1 rue du 11 Novembre, 92120 Montrouge, FRANCE - Tél : 01 40 92 01 02 - Fax : 01.46.54.01.32 - France

contact plan du site mentions légales