español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Jeunes en révolte et changement social

Une sociologie de l’illégitimité au Mexique, au Venezuela, en France et au Portugal

Yves PEDRAZZINI

12 / 1994

Les "faiseurs de sociétés" sont les tourneurs de monde -ceux qui font tourner le monde-, en même temps qu’ils sont les empêcheurs de tourner en rond.

Riches et pauvres, inclus et exclus, natifs et étrangers, garimpeiros et yanomami : le monde trie le légitime de l’ivraie. Mais à défaut de changer vraiment, le monde n’en est pas moins changeable, et à ce travail mal connu, des milliers de gens s’activent éperdument, aux quatre coins du globe. Ce sont les acteurs illégitimes, mais ils façonnent des vérités prochaines. Ils sont parfois Indiens, paysans du nord du Mexique, parfois bandits sociaux, bandes des quartiers populaires et enfants des rues au Venezuela, ou de nouveaux agriculteurs dans le sud de la France. Une fois même ils furent militaires à oeillets au Portugal; mais depuis, leurs enfants lycéens ont laissé les oeillets se faner, et ce sont à des plans déracinés d’Angola ou du Brésil qu’il faut faire confiance pour que refleurissent Lisbonne ou Braga. Jean Pavageau et Philippe Schaffhauser nous parlent des tentatives d’évasion (il s’agit en effet d’évaser une réalité trop étriquée)de jeunes indiens de la campagne mexicaine. Yves Pedrazzini et Magaly Sánchez analysent le phénomène de violence urbaine à Caracas en essayant de la comprendre comme l’une des expressions de la "culture d’urgence" que vit aujourd’hui la métropole latino-américaine. Rémi Le Bouteiller montre comment une génération de néo-ruraux a surmonté les difficultés géographiques et idéologiques de l’arrière-pays catalan pour réussir à conquérir une terre qui, bien qu’abandonnée par ses propriétaires légitimes, n’était pas pour autant une terre promise. Helena Cidade Moura a choisi de renverser l’observation. En choisissant les héritiers d’une culture auto-légitimée et dominante -celle des élites de la nation- elle a pu montrer que si les luttes sont difficiles, les victoires sont elles difficilement gérables, et aux yeux de ceux qui sont nés après le temps des luttes, la victoire des parents ne permet de révolte que dans l’ennui ou la défaite. Pourtant, à leurs portes closes, toutes les misères du monde annoncent d’autres révoltes. A l’encontre du processus totalisant qui mène les sociétés à la dépression, certains groupes sans pouvoir trouvent des modes d’organisation et des formes d’expression "rebelles", s’opposant à la triste légitimité de l’ordre international de production et à l’inégale distribution du bonheur. Les principaux acteurs de ces mouvements d’humeur collective et de révolte sont les jeunes : ce sont eux qui contribuent à changer la société, illégitimes mais novateurs.

Mots-clés

changement social, quartier précaire, innovation sociale, jeune


, France, Mexique, Portugal, Venezuela

Commentaire

Ce livre ne prétend ni donner un mode d’emploi de la révolte, ni distinguer les fructueuses illégitimités des légitimités satisfaites d’elles mêmes. Comme tout livre de sociologie qui prend le risque de coller à son époque, il ne se veut que l’annonce d’un futur immédiat, celui qui verra, dans les jours qui viennent, les insoumis de l’ordre mondial revendiquer la légitimité de leurs révoltes (par leurs actions civiles, avant qu’ils ne se doivent se résoudre à prendre les armes). Voilà donc, plutôt qu’un livre, une préface aux livres que les marginalisés et les illégitimes portent en eux sans avoir le droit ou le temps de les écrire.

Notes

Ce livre est à la fois l’aboutissement et la version entièrement refondue du rapport de recherche de l’ex-groupe 5 de l’ARCI (1988-1991): "Rêves individuels et aventure collective- le rôle des jeunes dans les processus d’émergence de nouvelles légitimités". Il représente la somme de cinq expériences de chercheurs dans leur tentative de comprendre, puis de raconter quelques vies d’acteurs illégitimes de la ville ou de la campagne. C’est une manière de plate-bande, une collection de fruits de recherche locaux et tropicaux, poussés aux alentours du thème de la légitimité, niée ou reconnue, de certains faiseurs de société

Source

Livre

PEDRAZZINI, Yves; CIDADE MOURA, Helena; LE BOUTEILLER, Rémi; PAVAGEAU, Jean; SANCHEZ, Magaly; SCHAFFHAUSER, Philippe, L'HARMATTAN, 1994 (France)

ARCI (Association pour la Recherche Coopérative Internationale) - 1 rue du 11 Novembre, 92120 Montrouge, FRANCE - Tél : 01 40 92 01 02 - Fax : 01.46.54.01.32 - France

contact plan du site mentions légales