español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Rendre les personnes autonomes dans leurs démarches d’insertion et dans leurs relations avec les propriétaires pour passer du taudis au logement définitif

Emmanuel PEIGNARD

07 / 1994

OBJECTIF : Proposer un logement durable aux familles, personnes seules et couples particulièrement démunis. Le problème étant davantage la vacance des logements que leur inexistence, l’objectif est de susciter la confiance des propriétaires afin qu’ils mettent leurs appartements à la disposition des défavorisés. Outre la mise en contact de l’offre (à susciter)et de la demande, un suivi social des nouveaux locataires est assuré.

LOCAUX : L’association se met en quête de logements situés dans le canton d’origine des personnes qui ont déposé une demande, ceci afin de préserver leur réseau de sociabilité et de ne pas aggraver leur isolement. Les appartements loués sont donc dispersés dans tout l’est du département du Maine-et-Loire. Les investigations portent également sur d’anciennes demeures abandonnées ou sur le point d’être détruites; l’attention des collectivités locales est alors attirée sur l’opportunité qu’elles représenteraient, une fois restaurées, en tant que logements sociaux.

POPULATIONS CONCERNEES : L’association se concentre sur les familles et les couples les plus défavorisés. En effet, cette population est celle qui éprouve le plus de difficultés à convaincre les propriétaires de louer leurs appartements. D’autres personnes qui auparavant vivaient seules dans des taudis ont également bénéficié du dispositif. En 6 mois, 9 familles et 4 personnes ont été suivies. Les demandes proviennent des services sociaux des collectivités locales ou des familles elles-mêmes.

RESEAU INITIATEUR : Prenant connaissance de l’enquête de l’INSEE sur le nombre de logements vacants à Saumur, le Comité des Amis d’Emmaüs fonde, en juillet 93, Habitat Solidarité, association loi 1901, dont le conseil d’administration comprend douze personnes d’origines institutionnelles très diverses (élus, religieux, travailleurs sociaux, professionnels de l’habitat, trois membres des Amis d’Emmaüs). La structure comprend aujourd’hui trois salariés : l’accompagnateur social, une secrétaire à l’accueil et un animateur social, moniteur technique.

RESEAU DE SOUTIEN : Le dispositif s’inscrit dans le contrat-ville d’avril 1994 et dans le plan départemental. Le sous-préfet du Maine-et-Loire a soutenu le projet d’installation et le directeur de la DDASS s’y est montré tout à fait favorable. Pendant un an, un réseau informel qui comprenait les associations du département spécialisées dans l’insertion par le logement ou le travail - a permis aux différentes structures de confronter leurs expériences. Habitat solidarité est né à cette occasion.

SERVICES OFFERTS : Aider dans leurs démarches pour trouver un logement durable, les couples et personnes seules sans revenus, menacés d’expulsion vivant dans des habitations insalubres, chez des tiers ou en habitat temporaire. Un accompagnement est assuré par l’association elle-même, en étroite collaboration avec les travailleurs sociaux des collectivités. L’objectif est de rendre les individus autonomes dans leurs démarche d’insertion et dans leurs relations avec les propriétaires. A titre exceptionnel, l’association peut se porter caution lors de la signature du bail.

OBLIGATIONS DES PERSONNES ACCUEILLIES : Le principal devoir des locataires est le respect en l’état des logements; ils doivent d’ailleurs participer à leur entretien et parfois à leur rénovation. Aucun contrat, formel ou informel, ne lie l’association aux personnes qu’elle aide; aucun contrôle ne s’exerce sur ces dernières, si ce n’est de la part du propriétaire dans le cadre du bail.

SOURCES DE FINANCEMENT : Contribuent au financement de la gestion de l’association le Fonds de Solidarité Logement, le Comité des Amis d’Emmaüs, Pauvreté Précarité, le Secours Catholique, la Fondation Abbé Pierre et les dons.

Mots-clés

habitat, logement, accès au logement, accompagnement social


, France, Saumur

Commentaire

La lenteur et la complexité des démarches fait qu’il est difficile d’évaluer précisément à l’heure actuelle l’efficacité du dispositif. Toutefois, après six mois de fonctionnement, on peut se demander si l’objectif est en passe d’être atteint, dans la mesure où initialement, l’association visait à accueillir 20 à 30 familles par an.

Notes

Contact : Habitat solidarité, boulevard Guederies 11. BAGNEUX. 49400 SAUMUR. FRANCE. TEL. +33/41.50.25.06 (J.P. Bachowitz)

Entretien avec BACHOWITZ, J. P.

Source

Entretien

Fondation Abbé Pierre - 3-5 rue de Romainville, 75019 Paris, FRANCE - Tél. : 33 (0)1 55 56 37 00 - Fax : 33 (0)1 55 56 37 01 - France - www.fondation-abbe-pierre.fr - si (@) fondation-abbe-pierre.fr

contact plan du site mentions légales