español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Une insertion globale à Paris grâce au financement de particuliers unis aux personnes défavorisées par des liens d’amitié

Emmanuel PEIGNARD

07 / 1994

OBJECTIF : Insérer les personnes dans toutes les dimensions de la vie sociale, à travers la mise à disposition d’un logement, mais aussi un suivi personnalisé et collectif des individus hébergés. L’objectif est donc double : d’une part, on vise à solidariser les particuliers qui disposent de capitaux à placer en les invitant à investir dans un projet d’insertion par le logement; d’autre part, on crée des relations d’amitié entre ces personnes et les individus en voie d’exclusion.

LOCAUX : Un appartement est loué pour une durée d’un an renouvelable. La durée moyenne de location est en fait de dix-huit mois. Vingt-sept logements sont aujourd’hui occupés et trente autres sont en vue. Les premiers se situent dans l’Essonne et dans les XVIIIè, XIXè et XXè arrondissements de Paris.

POPULATIONS CONCERNEES : Sans Domiciles Fixes, familles expulsées, squatters, clients de marchands de sommeil. Afin de favoriser l’insertion des personnes hébergées, l’association tient à ce qu’elles restent proches, spatialement et socialement, des propriétaires qui les accueillent.

RESEAU INITIATEUR : Association 1901, créée en 1990, Solidarité Nouvelle Logement fédère à ce jour 10 groupes locaux de solidarité composés des propriétaires et de leurs locataires. Sept autres sont en voie de création. A l’origine, quatre familles décident de réunir leur fonds afin d’aménager deux chambres de bonnes pour dépanner leurs amis en cas d’urgence. Par bouche à oreille, le système a encouragé des demandes en provenance d’autres personnes. L’association est née en vue d’encourager d’autres bailleurs à adopter le dispositif, en leur faisant découvrir les possibilités de financement public et l’intérêt de diviser les frais de rénovation à plusieurs. Elle ne reçoit aucune cotisation, son objectif étant de rester une structure souple. La professionnalisation a néanmoins rendu nécessaire la création de quatre postes de salariés à temps partiel.

RESEAU DE SOUTIEN : Les travailleurs sociaux des collectivités publiques, la CAF, le PACT, l’ANAH, la Région. La Fondation Abbé Pierre et des associations caritatives telles que le secours catholique, les conférences Saint-Vincent-de-Paul participent au système en échange d’un droit de réservation.

SERVICES OFFERTS : Les sept ou huit personnes qui financent un logement et le mettent à disposition composent un groupe de solidarité local qui comprend la personne ou le couple à accompagner socialement. Le locataire participe aux décisions en tant que membre de plein droit. La réinsertion n’est pas seulement fondée sur l’hébergement, mais aussi et surtout sur l’amitié, sur le lien social recréé à partir du groupe. La personne accueillie bénéficie du soutien de deux "accompagnateurs" qu’elle rencontre une fois par semaine et qui la conseillent dans ses démarches.

OBLIGATIONS DES PERSONNES ACCUEILLIES : Certaines sont parties, n’acceptant pas d’être "accompagnés", craignant l’"inquisition". Les autres s’inscrivent dans le dispositif et apprennent avec le temps à prendre la parole. Les locataires versent un loyer de 500-600 francs français par mois. Une caution mensualisée de 300 F/mois leur est rendue lors de leur départ afin de faciliter leur relogement.

SOURCES DE FINANCEMENT : Pour un logement de 300.000 francs français, les subventions publiques de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat interviennent pour 160.000 F, les associations privées (dont la Fondation Abbé Pierre et le Secours Catholique)pour 30.000, les emprunts auprès de collecteurs à hauteur de 50.000 et les fonds privés pour 50.000 francs.

Mots-clés

habitat, logement, accès au logement


, France, Paris

Commentaire

L’expérience est tout à fait convaincante. Le dispositif initial a eu un effet "boule de neige"; les groupes de solidarité s’enrichissent en termes de logements et de membres.

Depuis la création du dispositif, 97 personnes ont été accueillies et 55 ont trouvé un logement "définitif". L’accompagnement paraît si efficace qu’un SDF s’est récemment marié et qu’une jeune immigrée anciennement bénéficiaire du système entreprend actuellement de monter un groupe de solidarité.

Notes

Contact : SOLIDARITE NOUVELLE LOGEMENT, rue Bouret 25. 75019 PARIS. FRANCE. TEL. +33/42.41.48.79 (Monsieur Levain)

Entretien avec LEVAIN, Monsieur

Source

Entretien

Fondation Abbé Pierre - 3-5 rue de Romainville, 75019 Paris, FRANCE - Tél. : 33 (0)1 55 56 37 00 - Fax : 33 (0)1 55 56 37 01 - France - www.fondation-abbe-pierre.fr - si (@) fondation-abbe-pierre.fr

contact plan du site mentions légales