español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La première boutique solidarité à Marseille, France

Une psychologie de l’accueil pour que les sans domicile fixe osent à nouveau s’imposer des défis et prendre des risques

Emmanuel PEIGNARD

07 / 1994

OBJECTIF : En contraste avec l’accueil souvent impersonnel qui caractérise les accueils de jours traditionnels, la Boutique de Marseille constitue un cadre chaleureux et propose aux personnes sans domicile fixe une écoute attentive, tout en mettant à leur disposition les moyens de restaurer leur image d’elles-mêmes - douche, lessive, don de tickets restaurant ou de billets de transport en cas d’urgence, hébergement d’urgence en hôtel. Dans un second temps, on oriente vers les services sociaux et les associations spécialisées, tandis que la Boutique offre la domiciliation nécessaire pour le suivi administratif.

LOCAUX : La Boutique donne sur une avenue commerçante de la ville. Ses grandes baies vitrées en font un local très éclairé et accueillant où il est possible de se retrouver autour d’un café, tout en profitant de la musique d’ambiance, de revues et de la bibliothèque.

POPULATIONS CONCERNEES : En 1993, 4437 personnes ont été reçues et 1446 dossiers étaient déjà suivis. Les bénéficiaires du dispositif sont pour la majorité des SDF; les individus logés en hôtel ou en foyer sont un peu moins nombreux. Une trentaine de personnes sont enregistrées chaque jour.

RESEAU INITIATEUR : La boutique solidarité de Marseille a été la première lancée par la Fondation Abbé Pierre (novembre 1991)qui la gère directement.

RESEAU DE SOUTIEN : Le tissu associatif de la ville est particulièrement riche : les contacts informels sont réguliers avec les six autres accueils de jour de Marseille, de même qu’avec environ deux cents associations. Le découpage en arrondissements permet de limiter la concurrence des structures auprès des services sociaux et de favoriser leur complémentarité.

SERVICES OFFERTS : Le personnel de la Boutique est composé de deux permanentes et d’environ neuf bénévoles dont des travailleurs sociaux en formation. Si l’accompagnement psychologique des cas les plus "lourds" n’est pas de la compétence de l’équipe, un objectif est d’amener les personnes de passage à se confronter à elles-mêmes, à apprendre à se dépasser en s’imposant des défis, en prenant des risques. C’est dans cette optique qu’ont été proposées des activités telles que la navigation ou l’escalade, ou qu’on a incité certaines personnes à penser aux autres en participant aux restos du coeur ou à des voyages humanitaires. Une promenade en mer organisée par la Boutique a permis de tisser des liens durables entre les habitués du dispositif.

OBLIGATIONS DES PERSONNES ACCUEILLIES : La Boutique a sans doute amené les autres dispositifs à modifier leur "philosophie" de l’accueil. Plutôt que faire la charité, on cherche à responsabiliser les individus et à travailler en collaboration avec eux. Ce qui permet de limiter les conflits entre les structures d’accueil et leurs "protégés" : en rappelant aux personnes qu’elles n’ont pas seulement des droits, mais encore des obligations, on évite de les amener, sous prétexte qu’on leur propose des services gratuits, à se concevoir comme des consommateurs ou à s’installer dans un espace en le monopolisant et en en excluant les autres bénéficiaires potentiels.

SOURCES DE FINANCEMENT : Les subventions d’investissement se sont montées à 250.000 FF pour la Fondation Abbé Pierre; 100.000 FF pour le Conseil Régional et 100.000 FF pour le Conseil Général. La Boutique, gérée par la Fondation Abbé Pierre, a bénéficié en 1993 de subventions de fonctionnement attribuées par la DDASS (100.000 F.), le Conseil Général (160.000 F.)et la ville (10.000 F.). La Fondation assure l’équilibre du budget qui s’est monté en 1993 à 400.000 francs.

Mots-clés

habitat, logement, éducation et changement culturel, accès au logement


, France, Marseille

Commentaire

Comme dans les autres dispositifs, tous les parcours sont possibles - certains viennent de la rue et y retournent, d’autres bénéficient du "coup de pouce" qui leur redonne espoir et foi en leurs capacités. L’originalité de la Boutique de Marseille est l’orientation psychologique de l’accueil : révéler à chacun ses aspirations ou ses habiletés de façon à lancer un projet qui donnera un sens et un rythme au processus d’insertion.

Si le procédé est périlleux (on risque de cultiver de faux espoirs), c’est lui qui permet de redonner une signification à la biographie de l’individu et de l’inscrire dans un groupe dont il partage les valeurs.

Notes

Contact : BOUTIQUE SOLIDARITE,Boulevard national 360. 13003 MARSEILLE. FRANCE. TEL. +33/91.08.19.67. Fax. +33/91.64.47.74 (Madame Blanc)

Entretien avec BLANC, Madame

Source

Entretien

Fondation Abbé Pierre - 3-5 rue de Romainville, 75019 Paris, FRANCE - Tél. : 33 (0)1 55 56 37 00 - Fax : 33 (0)1 55 56 37 01 - France - www.fondation-abbe-pierre.fr - si (@) fondation-abbe-pierre.fr

contact plan du site mentions légales