español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Chantier insertion reconstruction de l’habitat ancien et de la personne dans l’Aveyron (France)

Le chantier comme lieu d’apprentissage de l’autodiscipline et des règles de travail en équipe

Emmanuel PEIGNARD

07 / 1994

OBJECTIF : D’une part, il s’agit de réhabiliter des logements afin de les mettre à la disposition de familles défavorisées; d’autre part, le chantier constitue un cadre de reconstruction de la personne, à travers l’ébauche d’un projet professionnel et l’apprentissage de la discipline au sein d’un travail en équipe. En mettant les individus en relation, l’occasion d’une activité de longue haleine, on suscite chez eux l’idée de se projeter dans l’avenir, aptitude parfois perdue chez les plus démunis.

LOCAUX : Dans une petite rue proche du centre-ville de Millau (Aveyron - 20.000 habitants), deux immeubles anciens sont réhabilités, afin d’offrir 11 logements à des familles défavorisées et de former des jeunes, des chômeurs de longue durée et des RMIstes aux techniques du bâtiment.

POPULATIONS CONCERNEES : Deux familles, un couple et une personne seule sont déjà installés dans le premier immeuble. Ces pères de familles avaient participé aux travaux de réhabilitation et ont obtenu, à la suite de leur stage, des contrats à durée déterminée ou des CES dans des mairies. Les autres stagiaires se voient offrir les mêmes débouchés.

RESEAU INITIATEUR : Le PACT ARIM Aveyron, organisme de restauration de l’habitat et maître d’ouvrage de l’opération, a entrepris de faire de ses projets de réhabilitation des voies d’insertion par le travail.

RESEAU DE SOUTIEN : Les principaux partenaires du PACT sont la Ville de Millau, le Centre Régional d’Etude et de Promotion par le Travail (CREPT), la CAPEB (Syndicat des Artisans)et la RAMPE, une entreprise d’insertion qui fournit le matériel et doit assurer la bonne fin du chantier.

SERVICES OFFERTS : Outre le logement, l’opération vise d’abord modestement à "donner aux stagiaires l’idée d’avoir un projet professionnel". En effet, tous ne sont pas toujours aptes à intégrer une entreprise pour des raisons de sociabilité. L’urgence est donc d’apprendre aux individus à "être eux-mêmes"; c’est dans un deuxième temps qu’on essaiera d’en faire des professionnels du bâtiment. Le chantier, au départ, représente un lieu d’apprentissage de l’autodiscipline et des règles du travail en équipe; ce n’est qu’ensuite qu’il devient un cadre de formation technique. L’opération a débuté en septembre 1992. Un stage dure six mois et reçoit quinze personnes. Il est encadré par un formateur du CREPT, chef de chantier (le permanent du terrain)accompagné d’un animateur qui dispense les connaissances de base (mise à niveau, maths, français). Le PACT a à sa charge la conduite technique de l’opération et la relation avec les entreprises en vue du reclassement des stagiaires.

OBLIGATIONS DES PERSONNES ACCUEILLIES : Les futurs stagiaires proposent leur candidature par l’intermédiaire des travailleurs sociaux et sont sélectionnés par le CREPT. Les critères de sélection ont été modifiés en cours d’opération, afin de ne pas ruiner le chantier en composant des équipes hétérogènes d’individus inaptes à se soumettre à la discipline du travail - des renvois ont d’ailleurs été nécessaires pour des raisons de sécurité ou des absences répétées. Au début et à la fin du stage, le formateur du CREPT remplit la "grille d’évaluation de l’adaptation sociale" de chacun en donnant ses appréciations quant à sa présence, sa présentation, son comportement en groupe, sa capacité d’initiative et d’organisation, sa motivation et son orientation professionnelle.

SOURCES DE FINANCEMENT : La ville de Millau a acquis les deux immeubles pour les rétrocéder en bail emphytéotique au PACT ARIM en tant que maître d’ouvrage. La subvention ANAH représente un tiers des recettes du budget. Le reste provient d’emprunts avec la Caisse des Dépôts et Consignations - le CIL Sud Massif Central. La Caisse d’Allocations Familiales a également apporté une subvention d’investissement.

Mots-clés

habitat, logement, réhabilitation de l’habitat, emploi et logement, formation, insertion professionnelle, accès au logement


, France, Rodez

Commentaire

Le bilan est positif du point de vue du PACT, à tel point qu’un autre chantier est en cours de montage à Villefrance-de-Rouergue (six logements)et deux autres sont en vue à Saint-Affrique et à Rodez. 28 des 35 stagiaires ont achevé leur formation; parmi eux, 19 ont trouvé un emploi, dont 11 dans le bâtiment. Les trois stagiaires sélectionnés pour devenir les locataires des appartements qu’ils avaient contribué à réhabiliter occupent à présent des habitations confortables et bien situées. La coopération de tous les partenaires sociaux et professionnels du terrain a facilité la réalisation du projet.

L’implication de la DDTE par la prise en charge du temps de formation et du versement d’une indemnité aux stagiaires est aussi à souligner comme exemplaire.

Notes

Contact : PACT ARIM AVEYRON, avenue Amans-Rodat 11. 12000 Rodez. FRANCE. TEL. +33/65.68.44.26. FAX. +33/65.68.22.51. (Claude Dangles)

Entretien avec DANGLES, Claude

Source

Entretien

Fondation Abbé Pierre - 3-5 rue de Romainville, 75019 Paris, FRANCE - Tél. : 33 (0)1 55 56 37 00 - Fax : 33 (0)1 55 56 37 01 - France - www.fondation-abbe-pierre.fr - si (@) fondation-abbe-pierre.fr

contact plan du site mentions légales