español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Le projet Sokoura, un exemple de restructuration de quartier et de légalisation foncière à Aboisso, Côte d’Ivoire

09 / 1995

Sokoura est à l’origine un quartier d’habitat précaire tant du point de vue foncier que des équipements publics (inexistants), occupé par une population nourrissant un sentiment de rejet para rapport au reste de la ville. Pire, ces populations et les cadres institutionnels locaux s’ignoraient ou se méprisaient. Le projet commencé dans le cadre d’un financement bilatéral entre le Gouvernement ivoirien ewt l’USAID avait pour objectif d’assurer la sécurité foncière des habitants et d’améliorer leur cadre de vie sur la base d’une participation communautaire. Pour favoriser l’implication des habitants, l’AFVP (Asociation Française des Volontaires pour le Progrès), à la demande des cadres institutionnels a eu pour rôle de créer un cadre de concertation, de structurer la population et d’apporter un appui afin que celle-ci puisse gérer de manière autonome le quartier.

Aujourd’hui, les résultats obtenus portent sur:

- la mise en place par les population d’environ 6 structures communautaires (ou groupements d’usagers)autour de différents thèmes liés au développement du quartier;

- l’instauration d’un partenariat, quoique timide avec les institutions.

Acteurs impliqués

- ONG: l’Association Française des Volontaires pour le Progrès, AFVP;

- Organisation sociale: Association des jeunes et groupement d’usagers

- Gouvernement local: Mairie d’Aboisso;

- gouvernement fédéral: DCGTX;

- Organisation internationale: USAID.

Rôle de l’ONG dans l’expérience

- sensibilisation des populations

- appui à la maîtrise d’ouvrage populaire

- médiation entre les différents partenaires.

Rôle de l’organisation sociale dasn l’expérience

- prise de décision au nom des bénéficiaires;

- mise en oeuvre d’actions liées à l’amélioration de l’environnement;

- favoriser l’implication des populations.

Rôles du gouvernement local et féderal

- Mairie: suivi adminsitratif du projet/incitation des acteurs,

- Préfecture: suivi administratif de la législation foncière;

DCGTX: suivi technique et financier.

Rôle des femmes damns l’expérience

Mise en place et gestion d’un comité lié à la sensibilisation sur les problèmes de santé primaire (médiation entre les quartiers et les services locaux de santé).

Types de relations établies entre les ONG et le Gouvernement

- complémentarité dans la gestion des quartiers;

- concertation autour de thèmes spécifiques;

- négociation de programme d’actions sur les quartiers;

- confrontation ponctuelle sur des actions précises.

Niveaux et types d’impacts de l’expérience

- intégration socio-économique du quartier à l’ensemble de la ville;

- établissement d’un cadre de concertation (partenariat)entre les structures communautaires et les institutions gouvernementales;

- prise de conscience par les pouvoirs publics par rapport à l’importance de la maîtrise d’oeuvre sociale dans le processus de développement participatif.

Mots-clés

quartier urbain, coopération, régulation foncière, participation communautaire, gestion de l’habitat


, Côte d’Ivoire, Aboisso, Sokoura

Commentaire

Le caractère espérimental du projet Sokoura a occasionné un coût d’investissement relativement énorme (env. 600 000 000 FCFA)et une longue durée (6 ans). L’avenir du projet Sokoura dépendra de la capacité des élus et pouvoirs publics locaux à accepter la gestion partagée avec les populations.

Notes

Fiche réalisée dans le cadre du projet cooperation ONG/gouvernements dans le domaine des établissements humains.

Source

Document interne

COULIBALY, Goraga, Association de Volontaires pour le Progrès, AFVP, 1995/07 (Côte d'Ivoire)

AFVP (Association Française des Volontaires du Progrès) - 01 BP 2532 ABIDJAN, COTE D'IVOIRE - Côte d’Ivoire

contact plan du site mentions légales