español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Action Santé Femmes-Environnement DALIFOR (SNADAL)

10 / 1995

Dalifor, il ya une dizaine d’années, était le type même du quartier spontané, irrégulier. Les 7 000 habitants (1 300 ménages)occupaient de façon illégale les terres, propriétés de personnes privées ou de sociétés. En 1987, le site est devenu propriété d’Etat, après expropriation conformément à un décret présidentiel . Depuis 1988, un projet pilote, dont le but est l’amélioration du cadre de vie des quartiers spontanés a démarré à Dalifor

Dalifor était un vrai bidonville - en réalité une baraqueville puisque la structure bâtie comprenait 95% de baraques - où l’insalubrité était criante: nombreux dépôts d’ordures ménagères non autorisés à proximité des maisons, eaux usées déversées dans les ruelles, peu de concessions familiales dotées de latrines d’où satisfaction des besoins sur les terrains inoccupées autour du quartier, eaux stagnantes quasi permanentes. Cette insalubrité aiguë était source de nombreuses maladies qui frappaient surtout les classes infantiles et juvéniles

Dans le cadre du projet pilote, l’action Santé-Femmes-Environnement Dalifor a été confiée à l’équipe RUP d’ENDA TM qui a mis en place un comité de femmes associé à la planification, aux décisions et à l’exécution dans l’information, la sensibilisation, l’éducation et l’assistance en matières d’hygiène, de nutrition et de santé

Ledit comité travaillait avec l’appui d’ENDA TM, en collaboration avec les techniciens de santé (membres du Comité de santé de Dalifor)du dispensaire de Dalifor où se tenaient les réunions, les séances de dépistage, de soins et de démonstrations culinaires

Résultats obtenus:

-mise en place de 15 canaris à robinet. Le robinet permet de puiser l’eau sans y plonger le pot, donc d’éviter les nombreux risques de pollution

-mise en place de deux charrettes de précollecte porte à porte des ordures. L’expérience de pré collecte s’est arrêtée quand les conteneurs de la SIAS (entreprise chargée du nettoyage de Dakar)ont été enlevés pour réparation

-des centaines d’arbres fruitiers et d’arbres d’ombrage plantés

-augmentation des connaissances des femmes en ce qui concerne l’hygiène et la vaccination, la nutrition, les relations environnementales et risques pour la santé

-formation en matière d’environnement d’une vingtaine de jeunes filles et garçons qui font de la sensibilisation en se produisant à travers la Communauté Urbaine de Dakar

-Augmentation de la considération pour les femmes du Comité

Rôle de la ONG dans l’expérience

Appui spécialisé: sociologue, pédiatre, animateurs... Appui pour la formation -coordination

Rôle de l’organisation dans l’expérience

Le Comité des femmes SANDAL est opérateur en ce sens qu’il fait les causeries en vue de la sensibilisation, les pesées et les démonstrations culinaires. Il contrôle la gestion des charrettes de précollecte et participe à la mise sur pied et à la conduite de la troupe théâtrale

Rôle du Gouvernement (local ou fédéral)dans l’expérience

- Le MUH a un rôle administratif, parce qu’il assure la tutelle du projet

- Rôle financier: contrepartie gouvernementale

- Appui technique: mise à disposition de techniciens:(MUH)et Ministère Santé

- Rôle légal: restructuration et régularisation foncière

- Rôle de médiateur: négociations avec la coopération allemande

Rôle des femmes dans l’expérience

Initiation et exécution des actions d’information, de sensibilisation et de formation

Types de relations établies entre les ONG et le Gouvernement

Complémentarité en ce sens que le MUH a fait appel à l’équipe RUP d’ENDA Tiers Monde pour le pilotage de SANDAL;

Collaboration avec le Comité de santé de Dalifor (instance décentralisée du Ministère de la Santé)et avec le service d’hygiène

Niveaux et types d’impacts de l’expérience

Impact au niveau du quartier: environnementaux (amélioration de la gestion des eaux usées et des ordures); sociaux (amélioration de la santé des femmes et des enfants); économiques (revenus de la troupe théâtrale)

Impact au niveau de la CUD (Communauté Urbaine de Dakar): La troupe se produit en peu partout et contribue ainsi à la sensibilisation et à l’éducation en matière d’environnement et de santé

Mots-clés

santé, femme, environnement, coopération, hygiène


, Sénégal, Dakar, Dalifor

Commentaire

L’action menée à Dalifor a donné l’occasion pour ENDA TM/RUP de tester l’approche quartier dans un projet de développement communautaire. Test aussi de l’ancrage comité de santé.

Source

Document interne

DIALLO,Fodé, ENDA TIERS MONDE, 1995/05/08 (SENEGAL)

ENDA TIERS MONDE (Environnement et développement du Tiers Monde) - 4 & 5 rue Jacques Bugnicourt ex Kléber, BP 3370 Dakar, SENEGAL - Tél. : (221) 842 82 50 - Fax (221) 822 26 95 - Sénégal - www.enda.sn - enda (@) enda.sn

contact plan du site mentions légales