español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Les mères aux foulards verts en Espagne

03 / 1994

Micaela Perez Fernandez, veuve, mère de cinq enfants auxquels elle se consacre totalement, a découvert un jour que son fils âgé de 15 ans se droguait; sa soeur l’avait surpris dans la salle de bain, une seringue piquée dans le bras. Micaela n’aurait jamais imaginé le tournant que sa vie allait prendre : elle ignorait tout des problèmes de la drogue.

Son fils ayant récidivé, Micaela s’est décidée à s’exprimer à la radio. Elle a alors lancé un appel en direction des femmes pour qu’elles s’unissent et combattent ensemble contre la drogue. A la suite de cette émission, des mères l’ont contactée. Ensemble elles créent une Coordination contre la drogue qu’elles appellent « Réveille toi » et mobilisent autour d’elles.

Le désespoir de ces mères qui, pour certaines, ont vu leurs enfants mourir, les pousse à se rendre partout : à la porte des trafiquants, des banques, des juges, des Mairies et enfin sur la place publique où elles manifestent leur douleur, leur rage et leur volonté de résister. Elles réclament justice, une vraie justice qui prend ses responsabilités.

Le 15 décembre 1989 s’est déroulée la première manifestation de masse.

Depuis 1990, les foulards verts sont le symbole de la lutte contre la drogue en Espagne. Les mères qui animent ce mouvement sont en contact avec d’autres groupes de mères en Espagne. Même si on les traite de « folles », leur groupe continue à se développer. Elles souhaitent réussir à faire prendre conscience aux autres mères de la gravité du problème de la drogue. Elles sont égalemment solidaires de toutes les mères qui souffrent, dans le monde, pour leurs enfants, que la drogue soit ou non à l’origine de cette souffrance./Ce groupe de femmes du monde entier s’engage dans le sens de la transformation des relations entre les êtres humains, afin que les enfants et les jeunes puissent bénéficier d’une éducation où la solidarité, la liberté, l’égalité, le respect de l’environnement et la défense des droits de l’homme montrent la voie de la paix et de la coexistence.

Mots-clés

organisation de femmes, femme, violation des droits humains, justice, histoire, mémoire collective, droit et démocratie, injustice, drogue


, Espagne

Notes

SOLMA est un groupe de femmes du monde entier engagé dans le sens de la transformation des relations entre les êtres humains, afin que les enfants et les jeunes puissent bénéficier d’une éducation où la solidarité, la liberté, l’égalité, le respect de l’environnement et la défense des droits de l’homme montrent la voie de la paix et de la coexistence.

Cette fiche est tirée d’une intervention lors de la rencontre internationale des mèresqui s’est tenue du 27 au 31 mars 1994 à Paris.

Contact : MADRES DEL PANUELO VERDE, Coordinadora Antidrogas Linenses, calle Rocio s/n 11300 La Linea. Cadiz ESPAGNE Tel.Fax. 34-56.177171

Source

Compte rendu de colloque, conférence, séminaire,… ; Présentation d’organisme

PEREZ FERNANDEZ, Micaela; RODRIGUEZ MARTOS, Isabel

SOLMA (Solidarité avec les Mères de la Place de Mai) - 18 rue Nollet, 75017 Paris, FRANCE - Tél. 33 (0)1 43 87 59 00 - Fax 33 (0)1 42 94 09 86 - France

contact plan du site mentions légales