español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Vive mon quartier

Mauricio BELTRAN QUINTERO

12 / 1993

Medellin est la ville colombienne la plus touchée par la violence et 60 % des victimes ont moins de vingt ans. Ses quartiers marginaux ont acquis le prestige douteux d’être des refuges de délinquants et d’assassins. Son histoire récente est pleine de morts et de destruction.

Le rôle de l’argent du trafic de drogue à Medellin (capitale du département d’Antoquia et deuxième ville de Colombie)a été destructeur. Cet argent a servi à financer des bandes de tueurs à gage et à acheter des milliers de pauvres gens politiquement et socialement marginalisés.

Au coeur de ce sombre tableau est née une émission de télévision très particulière -"Vive mon quartier"- destinée aux populations des quartiers les plus défavorisés de la ville. Trois heures de transmission sur la chaîne locale de télévision, Téléantioquia. Avec la participation active des jeunes des quartiers de Medellin, elle fait connaître les travaux des groupes communautaires et met en avant les valeurs et les actions en faveur de la paix. De même, le programme compte une section destinée à passer des films qui montrent l’aspect positif et réjouissant d’organisations communautaires de divers pays.

L’émission obéit à une formule novatrice en Colombie qui combine la participation du public en studio avec la présence de personnes connues dans les milieux de la culture populaire. Tous ces éléments ont valu à "Vive mon quartier" d’occuper une des premières places dans les sondages du département d’Antioquia (le second en population pour la Colombie).

Cette expérience montre qu’il est possible d’introduire des éléments de la culture populaire dans les médias et d’employer son langage en faveur des actions sociales des groupes marginalisés.

Mots-clés

vidéo, télévision, milieu urbain, jeune, participation populaire, violence, culture populaire


, Colombie, Santafé de Bogotá dc

Commentaire

La grande réussite de cette émission a été de comprendre la culture dans laquelle elle s’insérait. Le pari d’introduire des messages et symboles de la culture populaire dans les moyens de communication de masse s’est avéré ici une expérience intéressante et excitante.

Notes

Fiche originale en espagnol, MFN 4573. Traduction Nathalie Samuel (RITIMO). Sources non communiquées; contacter l’auteur de la fiche.

ENDA AL - Calle 33, #16-22, apartedo, AA 030864 Bogota, COLOMBIE - Colombie - endacol (@) andinet.com

contact plan du site mentions légales