español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Terre et vie Catarina

Une vidéo réalisée par les travailleurs sans terre

Marcio VIEIRA DE SOUZA

10 / 1994

Depuis avril 1993, le Mouvement des travailleurs ruraux sans terre (MST)de Santa Catarina (Etat du sud du Brésil)discutait avec Dialogo-Brésil (soutenu par la Fondation pour le progrès de l’homme, France)et avec Crocevia (Italie), de la possibilité de réaliser une video sur son histoire. Il avait en effet le sentiment qu’il fallait produire une video pour sauvegarder la mémoire du Mouvement, montrer ses conquêtes au cours de ses dix années de luttes et servir à la propagande institutionnelle.

A la suite de nombreusese discussions avec les responsables de Dialogo, la direction du Mouvement mit en oeuvre un travail de "récupération" de matériel audiovisuel sur son histoire (photographies et cassettes vidéos). Plus de soixante heures de bande vidéo furent ainsi enregistrées, récupérées dans les paroisses, chez les amis, dans les organisations gouvernementales et non gouvernementales. Quand ce fut fait, la direction du MST pensa que la vidéo était "presque finie", et qu’il n’y avait plus que quelques détails à ajouter pour obtenir un produit fini et posséder ainsi la vidéo dont ils avaient besoin.

C’est à ce moment-là qu’ils entrèrent en contact avec Dialogo qui élabora un mini-projet pour la Communauté européenne.

Ce projet ayant été approuvé en septembre 1993, le matériel fut remis à Dialogo et les discussions commencèrent au sujet du tournage et de la finalisation de la vidéo. Après avoir analysé une bonne partie du matériel présenté (cassettes VHS amateur de qualité médiocre, copies d’images de la télévision en PAL-M, témoignages importants mal enregistrés, etc.)et avoir discuté des besoins et des attentes du Mouvement par rapport à la vidéo, on tira la conclusion : il y avait encore beaucoup de travail à faire.

En août 1993, les animateurs de Dialogo organisèrent une réunion de préparation avec les responsables de la vidéo et la direction du MST. Il devint alors clair qu’il fallait accroître le nombre des enregistrements (témoignages de leaders paysans, images de production des coopératives, etc.)et qu’il fallait aussi mieux définir les objectifs afin de mettre en place un nouveau montage.

C’est ainsi que Dialogo développa, avec le concours du MST, un processus et une méthodologie participative de production de vidéo. Pendant huit mois, outre les discussions avec les dirigeants du Mouvement sur toutes les étapes du tournage; un groupe d’agriculteurs participa de fait à la production et à la réalisation de la vidéo.

Une grande partie du travail fut réalisée dans la commune de Dionisio Cerqeira, à l’extrême ouest de l’Etat de Santa Caterina, en collaboration avec un groupe d’agriculteurs de la zone de colonisation "Conquista da Fronteira". Ils participèrent à la production, mais furent également acteurs dans la partie fiction de la vidéo. Cette partie fut basée sur une pièce de théatre qu’ils avaient produite et interprétée et qui retraçait leur vie et leur histoire. Le Mouvement des sans terre participa directement à toute la production de la vidéo, y compris à son montage final. La direction du MST élut deux représentants pour suivre de près la production et participer aux décisions finales.

Ce processus participatif, déjà développé par Dialogo avec des agriculteurs en d’autres occasions, fut perfectionné lors de ce travail avec le MST grâce à son degré d’organisation et permit la réalisation d’une vidéo avec forte participation des agriculteurs à la production, à la représentation, au tournage et à la mise en scène.

Mots-clés

communication, vidéo, documentation, culture et développement, méthodologie, organisation communautaire, milieu rural, participation populaire, organisation socioprofessionnelle, paysan sans terre


, Brésil, Santa Catarina

Commentaire

La production de la vidéo une fois terminée, le MST se chargea de son lancement à Chapeco, ville à l’ouest de l’Etat de Santa Catarina. Son objectif était d’inviter l’évêque de Chapeco, Dom José Gomes, l’un des fondateurs de la Commission pastorale de la terre au Brésil. Dom José reçut en cadeau une copie de la bande vidéo "Terra e Vida Catarina". Il souligna l’importance de cette vidéo : "Je suis ému par ce que je viens de voir. Le travail que vous avez réalisé est d’une grande importance. C’est le sauvetage de notre histoire et le souvenir des luttes de nos camarades qui sont transformés en vidéo. Nous avons besoin de plus de travaux, de plus de vidéos comme celle-ci".

Notes

La distribution de la vidéo sera faite par l’ABVP (Association brésilienne de vidéo populaire)et tous les droits d’auteurs seront réservés au MST.

Fiche originale en portugais, MFN 4576.

Dialogo Cultura e Comunicacao - Rua Dep. Antonio Edu Vieira, nr.65, apt. 204/D, Bairro Pantanal, Florianópolis-SC, BRASIL - Brésil - mvsouza (@) univali.br

contact plan du site mentions légales