español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Dégradation de l’environnement en Méditerranée

Le Plan d’action pour la Méditerranée du PNUE et le Programme pour l’environnement

Leïla KEBIR

08 / 1996

La mer Méditerranée est malade. Souffrant de dégradation par endroit quasiment irréversible, elle préoccupe les Etats riverains depuis maintenant plus de vingt ans. En effet, en 1975, était lancé le Plan d’action pour la Méditerranée (PAM) du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Ce dernier permit une meilleure compréhension des phénomènes responsables de la dégradation du milieu et la signature d’une première série d’accords relatifs aux problèmes de l’environnement méditerranéen ayant force exécutoire.

Afin de soutenir ce mouvement, la Banque Mondiale et la Banque Européenne lancèrent en 1988 le Programme pour l’Environnement dans la Méditerranée (PEM). En offrant leur compétence et leur savoir-faire en matière d’analyse (économique, de projet, de politique en général) de financement de projets et de mobilisation de capitaux, les Banques souhaitaient ainsi répondre aux besoins des gouvernements méditerranéens concernant la politique, les institutions et les investissements relatifs à l’environnement. Il s’agissait aussi de renforcer le soutien gouvernemental donné à des activités en faveur du milieu méditerranéen.

Le PEM comporte trois phases:

- la première phase consista à identifier et établir le diagnostic des problèmes environnementaux (nature, causes, ampleur)sur la base d’études approfondies couvrant plusieurs dom aines (technique, économique, financier). A noter que les résultats obtenus par des travaux effectués dans le cadre du PAM furent utilisés lors des recherches. Cette phase se termina en 1990.

- la deuxième phase à pour objectif d’identifier et de préparer des projets d’investissement et des mesures spécifiques tout en soutenant des actions de renforcement institutionnel. Et ce en fonction des priorités définies lors de la phase I; c’est-à-dire gestion intégrée des ressources en eau, gestion des déchets solides et dangereux, prévention et lutte contre la pollution marine par les hydrocarbures et les substances chimiques et gestion de la zone littorale. L’élément central de cette phase est le METAP (programme d’assistance technique pour l’environnement méditerranéen). Ce dernier fut crée en 1990 afin d’apporter une assistance technique aux gouvernements méditerranéens pour que ces derniers puissent identifier des solutions peu onéreuses et politiquement applicables aux problèmes environnementaux qu’ils rencontrent, leur permettant alors de consolider les efforts entrepris. Pour ce faire, le METAP appuie (en finançant entre autres des études de préfaisabilité) les Etats dans l’élaboration d’une palette de projets, de politiques et de réglementations environnementales ainsi que dans le renforcement institutionnel. Les Communautés Européennes (par l’entremise du MEDSPA: Stratégie et plan d’action pour la Méditerranée) et le PNUD (par l’entremise de son Bureau Régional pour les Etats Arabes et l’Europe) soutiennent le METAP et des projets de collaboration entre le PAM PNUE sont en cours.

- la troisième phase verra la mise en oeuvre (niveau régional et ou national) des projets et autres mesures préparées lors de la deuxième phase. Les Banques prendront en charge la recherche de financement et participeront à l’exécution des projets et des politiques en question. Vu la nécessité d’agir rapidement, cette troisième partie chevauchera la deuxième.

Les pays concernés par le PEM sont : l’Espagne, la France, Monaco, l’Italie, Malte, l’ex-Yougoslavie, l’Albanie, la Grèce, Chypre, la Turquie, la République arabe syrienne, le Liban, Israël, l’Egypte, la Lybie, la Tunisie, l’Algérie et le Maroc.

Mots-clés

environnement, dégradation de l’environnement, politique de l’environnement, protection de l’environnement, PAM


, Mer Méditerranée

Source

Autre

BANQUE MONDIALE, BANQUE EUROPEENNE D’INVESTISSEMENT, Programme pour l’Environnement dans la Méditerranée: la gestion d’un patrimoine collectif et d’une ressource commune, 1990/03

Académie Internationale de l’Environnement - Chemin de Conches 4, 1231 Conches, Genève, SUISSE. Tel 41 (22)789 13 11, Fax 41 (22)789 25 38 - Suisse

contact plan du site mentions légales