español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Le GROUPE DU MARDI ou la constitution de réseaux relationnels à Vénissieux, Rhône

Christine AULAGNER

02 / 1995

Dans un quartier de Vénissieux, La Darnaise et La Rotonde, depuis 1990, des habitants de toutes cultures et de tous âges se rencontrent au "groupe du mardi". L’après-midi où nous nous rencontrons, l’idée de faire connaître leur groupe à l’extérieur et à des professionnels les tente parce que "ceux qui sont loin de nous et qui décident, ça peut être bien qu’ils sachent ce qu’on vit et ce qu’on sait faire." Au départ, ils étaient invités par les travailleurs sociaux du centre médico-social pour échanger et se connaître ; aujourd’hui, ils viennent aussi par les relations de voisinage. Groupe ouvert et fluide, chacun s’y retrouve pour sortir de chez soi, se "changer le moral", rencontrer d’autres personnes...

ROMPRE L’ISOLEMENT, COMMUNIQUER à L’ÉCHELLE D’UN QUARTIER

Ces rencontres sont souvent un moment important pour sortir de la solitude et rompre l’isolement, discuter à bâtons rompus sur le quartier, les problèmes qui se posent et aussi les envies qui amènent parfois à des actions. C’est un endroit où l’on vient si on a le temps, qui laisse liberté de choix... C’est surtout un moment d’échanges et en quelques heures on fait le tour de différentes dynamiques existant sur le quartier.

Cet après-midi, des personnes dans d’autres groupes informent de bonnes ou moins bonnes nouvelles. Depuis six mois, le "groupe des hébergés" composé de vingt cinq familles, agit pour revendiquer un logement sur les Minguettes et il commence à obtenir satisfaction : une douzaine d’entre elles sont en cours de relogement. Un comité de locataires tient au courant des dernières démarches pour l’éradication des cafards et de l’évolution des rapports avec l’organisme HLM suite aux pressions collectives... Un groupe de femmes "Décollage" se réunit chaque vendredi et prépare actuellement les assises régionales de la Femme....D’autres associations (de jeunes, axées sur l’emploi ou l’animation...)font part de leur souhait de les rencontrer pour se connaître... L’après-midi est riche en rebondissements.

Mots-clés

milieu urbain, relations sociales, interdépendance culturelle, vie associative, organisation de quartier


, France, Vénissieux

Commentaire

S’INSERER DANS LE TISSU ASSOCIATIF ET INTERPELLER DES INSTITUTIONNELS

Depuis son existence, le groupe s’est inséré dans des événements culturels du quartier : une exposition des travaux manuels et artistiques nommée les "racines du monde" en 1993, la fête du quartier en 1994. "Les membres du groupe du mardi sont les moteurs de la fête et des liens entre les gens du quartier", nous dit une assistante sociale. Le groupe cherche aussi à élargir son horizon en sortant du quartier à la rencontre d’agriculteurs des Monts du Lyonnais (journées d’échanges)...

A plusieurs reprises, le groupe a interpellé des institutions sur des points particuliers (les charges...)ou les élus. Très ouvert aux autres et aux jeunes en particulier, il a dû leur céder son local à deux reprises en trois ans.

DÉVELOPPER SA CONFIANCE à TRAVERS LES AUTRES ... DEVENIR ACTEUR

La dynamique en cours est créatrice de lien social. Elle met en relation des personnes sur un autre mode que la création habituelle de réseaux sur le quartier (ethniques, femmes, jeunes...). Par cet élargissement, elle favorise un développement individuel de personnes souvent isolées au départ et qui veulent croire et faire croire à la possibilité de vivre bien dans ce quartier marqué négativement à l’extérieur. Elle permet de développer et partager la créativité de certains : sculptures, chants, plantes, artisanat... Elle ne reste pas confinée au groupe et s’ouvre au quartier et à l’extérieur par des échanges/découvertes avec d’autres milieux...

Les liens formels et informels créés se percutent et constituent des réseaux de référence. C’est dans ces liens fluctuants où les gens pensent, parlent, agissent, cherchent...que peut naître une dynamique relationnelle suffisamment forte pour favoriser l’action.

Notes

Contact : Groupe du mardi chez Solidarité emploi, 27 boulevard Lénine - F- 69200 Vénissieux (Mme CUPIAL), tel 78 70 68 63

Entretien avec CUPIAL, Mme

Source

Entretien

CR-DSU=CENTRE DE RESSOURCES SUR LE DEVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

CR DSU (Centre de Ressources sur le Développement Social Urbain) - 4 rue de Narvik, BP 8054, 69351 Lyon cedex 08, FRANCE. Tél. 33 (0)4 78 77 01 43 - Fax 33 (0)4 78 77 51 79 - France - www.crdsu.org - crdsu (@) free.fr

contact plan du site mentions légales