español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Nation has more wallet than will to fund conversion-led recovery

(La nation ne manque pas d’argent mais de volonté pour soutenir une restauration de l’économie basée sur la reconversion)

06 / 1993

Le titre est emprunté à un commentaire sur la teneur des communications faites dans le cadre d’une conférence organisée à Boston, par la National Commission for Economic Conversion and Disarmament (ECD),dont Gregory Bischak est le directeur, sur les perspectives de l’économie américaine au 21è siècle.

L’ECD, créée en 1988, est un organisme de recherche privé comme il en existe beaucoup aux Etats-Unis et qui réalise des travaux pour des commanditaires variés et notamment des administrations ou des services de l’état, le Congrès et les ministéres en particulier. Ses membres sont des économistes, des membres du Congrès, des responsables syndicaux. Ses financements lui viennent principalement de fondations, et ses études sont diffusées auprès des membres du Congrès, des instances éducatives, des syndicats, des administrations des états, des organisations pacifistes et du public.

L’approche de l’ECD est pluridisciplinaire et conduit à une vision globale des problèmes de l’économie américaine, mais son attention porte principalement sur l’impact des dépenses militaires et, actuellement, sur les conséquences économiques et sociales de la réduction des budgets de défense dans le contexte nouveau de l’après-guerre froide.

Son président, Seymour Melman, professeur en ingénierie industrielle, a développé dans plusieurs ouvrages la thèse selon laquelle le haut niveau de dépenses militaires aux Etays Unis a, en fait affaibli l’économie industrielle du pays par le choix des investissements, la mobilisation de la recherche, un détournement de la richesse, etc... La commission a publié plusieurs études sur le poids réel de l’économie militaire mais s’attache surtout à montrer l’urgence d’une restaurattion de l’économie du pays passant par la reconversion des activités industrielles de défense. Dans ses dossiers, elle propose des analyses sur la spécificité des entreprises travaillant pour le Pentagone mais aussi sur la nécessité d’un contrôle du commerce des armes dans la perspective de la reconversion et suggère des mesures législatives. Un document du mois de mai fait le point des conversions qui ont réussi.

La fin de la guerre froide et la forte réduction des dépenses militaires font que le gouvernement américain considère qu’environ 1 300 000 personnes, militaires proprement dits, employés civils du ministère de la défense et travailleurs des industries de l’armement, seront licensiés dans les 6 années à venir. Constatant l’insuffisance des mesures d’aide et en fait leur inadaptation à la situation, ECD avance un programme en deux volets pour utiliser les économies qui vont être réalisées dans les budgets de la défense aux fins de la reconversion de l’économie.

La première politique doit être structurelle et va de l’incitation à la recherche de nouvelles productions à l’aide directe aux G.I. quittant l’armée pour qu’ils puissent reprendre des études ou suivre une formation spécifique, en passant par le soutien des collectivités locales touchées par les fermetures de base militaires et une assistance des sous-traitant de l’industrie d’armement.

La seconde politique doit être fiscale afin que le budget fédéral change de priorités et que les investissements publics dans l’éducation, la formation professionnelle, les infrastructures du pays et la R-D civile (énergies nouvelles, transports, protection de l’environnement,...)relancent la productivité et améliorent la qualité de la vie.

ECD considère que ce serait une erreur de laisser au marché la possibilité d’assumer les conséquences des réductions des dépenses militaires et que la réorientation de la production du militaire vers le civil nécessitera une programmation à court et à long termes. De même faut-il envisager les nouveaux choix budgétaires fédéraux en faveur d’investissements productifs répondant à des besoins économiques et sociaux fondamentaux comme de véritables créations de richesses plutôt que comme des dépenses publiques ordinaires.

Dans son bulletin trimestriel "The New Economy", ECD commente le débat qui a lieu au gouvernement et au Congrès sur ces questions. Elle fait le point des recherches en cours sur les moyens et les outils de cette reconversion, examine les situations locales, dans les états et sur les sites concernés, et suit le problème du commerce des armes, en même temps que l’évolution de ces questions dans d’autres pays, etc...

Actuellement, ECD observe surtout qu’au niveau officiel un mur a été dressé entre les économies réalisées dans les dépenses militaires et la réutilisation de ces "dividendes de la paix" pour "reconstruire l’armée américaine". Et elle montre que les 200 millions de dollars relevant du Defense Authorization Act de l’année fiscale 1991, que le Congrès a affecté au financement de formation professionnelle pour les personnes touchées par les licenciements et à un soutien de collectivités locales concernées, est actuellement la seule mesure officielle mise en force.

Au mois de juin, ECD a dressé la liste des groupes de travailleurs, des entreprises et des villes qui ont bénéficié de cette aide (de 44 000 à 3,5 millions de dollars)en insistant sur le fait qu’il était très important que toute l’enveloppe soit utilisée afin que l’administration ne puisse pas dire que la demande de l’aide publique est faible et que "le marché" pourra, de lui-même, assumer les conséquences des licenciements et des perturbations de l’économie générés par les réductions du budget de la défense!

Mots-clés

diversification des productions, construction de logement, industrie, paix, désarmement


, Etats-Unis

Commentaire

Les mesures décrites correspondent à un"ajustement" social très limité. Dans ces conditions on peut douter de la portée des recommandations de Seymour Melman pour une transformation systématique de la production militaire en production civile aux USA. Son "programme"en 10 points correspond à une approche à la fois plus traditionnelle, plus globale et plus idéologique de ces problèmes et sa demande pour qu’une loi impose la création de comités obligatoires d’utilisation alternative dans tous les établissements de production et de recherche militaires ainsi que sur les bases, n’a aucune chance d’être retenue étant donné l’opposition quasi certaine des membres du Congrès, du gouvernement et de l’armée.

On retrouve la nécessité d’un très large mouvement d’opinion pour soutenir une telle demande et se faire entendre, selon Greg Bischak, "des politiciens, des technocrates et des media représentant l’idéologie dominante (mainstream media)".

Source

Entretien

BISCHAK, Gregory

Ecole de la Paix - 7 rue Tres-Cloîtres, 38000 Grenoble, FRANCE - Tél. : 33 (0)4 76 63 81 41 - Fax : 33(0)4 76 63 81 42 - France - www.ecoledelapaix.org - ecole (@) ecoledelapaix.org

contact plan du site mentions légales