español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Agriculture, l’innovation périphérique

Pierre Yves GUIHENEUF

09 / 1993

Cette étude tente de répondre à la question suivante : y a-t-il en agriculture des innovations ignorées des institutions officielles et cependant utiles pour des exploitations, notammment défavorisées ? Elle s’intéresse au repérage des "écarts au modèle dominant de production" afin d’envisager leur diffusion auprès d’agriculteurs marginalisés.

Dans une présentation très détaillée, J.M. Roux définit la marginalité en agriculture comme l’exclusion du modèle dominant. Elle est vécue comme une contrainte et se manifeste par des critères économiques (bas revenus, faibles investissements...)et sociaux (mauvais accès à l’information et au conseil technique, isolement culturel...). La marginalité est le lot de l’agriculture dite "sociale", c’est-à-dire peu rentable et peu intégrée au marché, par opposition à une agriculture "compétitive" et moderne. Le dualisme de l’agriculture est connu et accepté depuis les années 60, et la disparition progressive de l’agriculture sociale prévue par la politique agricole. Mais depuis quelques années, des travaux de recherche ont mis en évidence des élément nouveaux:

- l’agriculture non compétitive (marginale)concerne la majorité des exploitations agricoles: 60 % au moins.

- l’agriculture compétitive est condamnée à concerner un nombre toujours plus réduit d’agriculteurs.

- les agriculteurs marginalisés ne disparaissent pas aussi vite qu’on le pensait.

De plus, la disparition de l’agriculture sociale est un objectif plus difficile à accepter politiquement: le marché de l’emploi se rétrécit, et des effets pervers sont constatés au niveau de l’occupation du territoire, en particulier des atteintes au patrimoine naturel et aux équilibres biologiques du fait de l’abandon de certains espaces traditionnellement entretenus par l’homme.

S’intéresser à l’innovation marginale pourrait donc donner des pistes pour redynamiser ce type d’agriculture. Les nombreuses expériences présentées dans la synthèse bibliographique renvoient à deux grandes catégories:

- l’agriculture biologique

- la recherche de petits créneaux commerciaux, la vente directe et la transformation à la ferme.

Le rapport met en évidence le fourmillement d’initiatives observé chez les agriculteurs marginalisés et fait remarquer que -même si toutes les innovations n’ont pas connu un avenir brillant- les deux tendances précédentes se sont beaucoup consolidées et sont même souvent citées dans les discours officiels. Il y a là un gisement d’idées pour l’avenir de l’agriculture, et M.E. Chassagne appelle de ses voeux "la réalisation d’un fichier d’innovations locales dans le domaine agricole".

Mots-clés

innovation technique, agriculture, politique agricole, Etat et société civile, révolution verte, exclusion par l’économique, exode rural, accès à l’information, diffusion de l’innovation


, France

Notes

l’AREA est l’Atelier de recherches et d’études d’aménagement

Source

Rapport

ROUX, Jean Michel, AREA, AREA, 1979 (France)

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - France - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contact plan du site mentions légales