español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Innovations et développement local

Pierre Yves GUIHENEUF

10 / 1994

On se pose parfois la question du lien entre des innovations portées par des acteurs du milieu rural et les processus de développement local : dans quelle mesure des initiatives, individuelles ou de groupes, peuvent-elles (doivent-elles)s’insérer dans des dynamiques plus vastes ? Peuvent-elles les alimenter et à quelles conditions ? Les "projets de territoire" sont-ils issus d’une convergence plus ou moins spontanée d’initiatives individuelles ou localisées, ou doivent-ils au contraire être déterminés a priori ? Au cours d’un entretien, Jean Freyss apporte une contribution à ce débat.

"Je ne suis pas sûr de l’existence de "projets de territoire" qui relèveraient d’une sorte d’auto-organisation, ou de mise en cohérence spontanée d’initiatives ponctuelles. Je ne crois pas à une "vocation" du territoire. Il semble plutôt que les projets de territoire, définis par exemple à l’échelle des "pays", naissent d’une volonté politique des responsables locaux, très souvent en réponse à des opportunités de financement et au prix d’une sélection dans la diversité des innovations existantes.

La question du lien entre innovations et développement local ne doit donc pas être posée en ces termes. Par contre, il pourrait être pertinent de se poser la question suivante : quels projets peuvent-ils favoriser l’éclosion d’autres projets ou donner lieu indirectement à une création d’activités ? Trois pistes de recherche sont habituellement explorées :

- la première est celle des effets induits. Par exemple, certaines activités, comme le tourisme rural, drainent une population qui consomme et apportent ainsi des clients aux restaurateurs.

- la seconde est celle des effets complémentaires. On sait que certaines initiatives s’alimentent mutuellement et doivent être conduites ensemble, comme l’hébergement, la restauration et la vente de services touristiques dans le cas du tourisme rural. Cette question est assez technique et les "paquets" d’activités complémentaires sont généralement bien connus.

- la troisième est la question de l’effet de certaines innovations sur les dynamiques sociales, sur le développement d’un "esprit innovateur", sur l’émergence d’idées nouvelles et la capacité des acteurs à s’organiser et à prendre certains risques. Cet effet d’ordre psycho-social est encore mal connu, mais il contribue, dans le cas de régions quelque peu "déprimées", à remettre en cause le fatalisme ou l’apathie. Ce qui importe dans ce cas, c’est sans doute moins la nature des initiatives elles-mêmes que la qualité de l’animation et de la communication qui est réalisée autour d’elles".

Mots-clés

développement local, innovation technique, diffusion de l’innovation, milieu rural, aménagement rural, politique de développement, changement social


, France

Commentaire

Jean Freyss est économiste du développement. Contact : c/o FPH, 38 rue St Sabin, 75011 Paris

Notes

Entretien avec FREYSS, Jean

Source

Entretien

GUIHENEUF, Pierre Yves, GEYSER, 1994/10/05

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - France - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contact plan du site mentions légales