español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’eau du bonheur pour les femmes

08 / 1995

"Chaozhou City, en aval de la rivière Ha, dans la province de Guangdong, en Chine, a une superficie de 1 330 km². Elle est divisée en 24 secteurs qui sont eux-mêmes répartis en 520 cantons, avec 1 153 villages en périphérie rurale.

De 1981 à 1986, 155 projets d’approvisionnement en eau ont été accomplis grâce à la participation des femmes et 442 000 personnes en ont bénéficié. En 1987, 59 % de la population totale disposait d’eau propre et potable à boire et 49 % de celle-ci avait accès à l’eau du robinet.

Plus de 180 femmes de différents villages ont participé à la construction des équipements sanitaires sous la direction du département de santé de la ville. "Leur participation a facilité l’amélioration de l’assainissement rural : 123 470 m² de routes cimentées ont été tracées, 383 canaux de drainage construits avec une longueur totale de 27 988 m, 630 cuves de poubelles ont été créées et 120 W.C. ont été installés. Toutes ces installations ont considérablement amélioré l’environnement de vie des habitants, particulièrement des femmes qui n’ont plus à utiliser et vider des seaux hygiéniques tous les jours". "En 1986, les résultats d’une enquête menée dans les zones rurales où les systèmes d’alimentation en eau ont été exécutés ont démontré que la fréquence des maladies infectieuses telles que la dysenterie, la typhoïde ou l’hépatite virale avait diminué respectivement de 93 %, 72 % et 62 % comparativement aux statistiques de 1980".

Pendant la construction de ces systèmes d’approvisionnement en eau dans les zones rurales, on a pris en considération les points de vue et conseils des femmes concernant le choix des sources d’eau, l’emplacement des travaux d’eau, la récolte des fonds, la gestion et l’organisation des systèmes d’approvisionnement. Sur les 218 chantiers de travaux de la ville, 31 % des équipes étaient des femmes.

"Avec le temps économisé à ne pas devoir aller chercher l’eau, les femmes ont pu contribuer au développement de l’économie rurale par l’accroissement du revenu familial et l’amélioration du niveau de vie. Auparavant, une femme par foyer devait passer au moins une heure par jour pour aller chercher l’eau. A présent, elles peuvent participer aux activités des entreprises qui contribuent au fonctionnement de la commune. Chaque foyer gagne ainsi 365 heures de travail par an, ce qui représente 44,5 jours de travail. A raison de 4 yuan de revenu par jour, cela fera jusqu’à 178 yuan. 115 000 foyers, en ville et aux alentours, disposant à présent de l’eau au robinet, cela signifie que 20,47 millions de yuan peuvent être gagnés chaque année, soit environ 5,5 millions $US (au taux de 3,7 yuan=1 $US).

"Aujourd’hui, les femmes des villages de Chaozhou City témoignent avec joie que disposer directement de l’eau est la plus grande libération pour elles. Elles parlent de l’eau du robinet comme étant ’l’eau du bonheur’."

Mots-clés

eau potable, accès à l’eau, maladie transmise par l’eau, femme, participation populaire, conditions de vie, aménagement rural


, Chine, Chaozhou city

Notes

Cette fiche reproduit presque intégralement l’article référencé ci-après. L’IRFED ne considère donc pas en être l’auteur.

Source

Articles et dossiers

L'eau du bonheur pour les femmes, Centre international de l'eau et de l'assainissement in. Faits nouveaux, 1991/04/00 (PAYS BAS), N° 200; Les citations qui figurent dans l'article sont extraites d'un rapport de M. Paul Guo, directeur du Centre régional pour la promotion de l'organisation de l'environnement et des études appliquées (PEPAS), P.O. Box 12550, 50782 Kuala Lampur, Malaisie.

Développement et Civilisations - Centre international Lebret-Irfed - 49 rue de la Glacière, 75013 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 47 07 10 07 - France - www.lebret-irfed.org - contact (@) lebret-irfed.org

contact plan du site mentions légales