español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’arbre nourricier en pays sahélien

01 / 1993

Au Sahel, la déforestation accroît la désertification et la famine. Les politiques de lutte contre ces trois fléaux interdépendants sont le plus souvent des échecs. L’une des causes de ces échecs est mise magistralement en évidence par Anne Bergeret : la méconnaissance de l’arbre. Ethnobotaniste, l’auteur a étudié la place de l’arbre dans le vécu des populations. Elle a découvert que l’arbre joue un grand rôle dans l’alimentation traditionnelle, non seulement par ses fruits, mais aussi par ses feuilles. Ceci repose sur une connaissance très approfondie des variétés par les populations concernées. Les femmes, en particulier, constituent des réserves importantes de feuilles diverses tout au long de l’année (des centaines de kilo riches en éléments nutritifs, portant sur une vingtaine d’espèces). Hélas, ce savoir disparaît avec la forêt et avec les anciens et la forêt disparaît avec les charbonniers venus d’ailleurs contre lesquels les populations ne peuvent rien, en raison de la complicité des pouvoirs publics. Sous couvert de politique de lutte contre la déforestation, la désertification et la famine, on accroît ces trois fléaux en dépossédant les populations de la gestion de leurs ressources et de leur savoir. Les populations ne détruisent pas leurs arbres; elles ne brûlent que le bois mort; par contre, elles utilisent et soignent les arbres nourriciers, non les eucalyptus des experts. Elles ont une gestion écologique (y compris pour les hommes)non une exploitation économique de la forêt. Les cuisinières et poêles améliorés chers aux ONG sont un combat dérisoire dans le drame qui se joue à l’échelle du sous-continent. L’ouvrage s’achève par une annexe sur les 105 espèces répertoriées, leur nom vernaculaire en wolof, pulaar et mandinka, les noms scientifiques, les parties utilisées (feuilles, fruits, tubercules), les saisons de cueillette, les usages ... Quelques belles photos en couleur rendent cette lecture moins aride.

Mots-clés

écologie, environnement, femme, valorisation des savoirs traditionnels


, Afrique, Sahel

Commentaire

Derrière des analyses et des constats très savants, ce livre contient un réquisitoire implacable quoiqu’implicite contre les politiques menées en Afrique avec l’aide des organismes et des experts étrangers. Il est fort dommage que son hyper-scientificité les destine à rester méconnu alors que tant de littérature superficielle a répandu sur ce sujet capital des idées néfastes contribuant à des politiques désastreuses pour les hommes et pour l’environnement.

Source

Livre

BERGERET, Anne, RESEAU SUD NORD CULTURES ET DEVELOPPEMENT, MAISON DES SCIENCES DE L'HOMME, 1990 (France)

Réseau Sud Nord Cultures et Développement - 172 rue Joseph II. B-1040 BRUXELLES. BELGIQUE. Tel (19)32 2 230 46 37.Fax (19)32 2 231 14 13 - Belgique

contact plan du site mentions légales