español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’histoire d’un livre de capitalisation d’expérience sur la coopération et la mer qui n’est pas publié

Sophie NICK

02 / 1996

Nicole Posamentiroff a été pendant plus de dix ans chargée de mission pour la formation maritime au sein du Ministère de la Coopération. Elle a, entre autres, été la coordonnatrice avec Claude Franqueville (chargé de mission pour les projets de développement de la pêche)d’un ouvrage sur la "coopération et la mer". Maintenant retraitée, elle est consultante bénévole pour le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD)pour le "Programme Mer".

"Cet ouvrage avait pour objectif de réunir et de capitaliser l’ensemble des expériences en matière de développement maritime sur les quinze dernières années. Il avait été demandé par la direction du développement du Ministère de la Coopération, accepté par le cabinet du Ministre et lancé par un chargé de mission qui travaille actuellement en Guinée. Il a fallu organiser des groupes de travail avec tous les organismes qui avaient travaillé avec le Ministère de la Coopération. Nous nous sommes adressés à des personnes qui avaient eu des expériences de terrain et qui ont essayé de réfléchir à notre demande à leur pratique et aux problèmes qu’ils avaient rencontrés. 24 rédacteurs extérieurs ayant contribué à des titres divers à des actions de développement maritime ont accepté de collaborer à cet ouvrage collectif et de transmettre leur expérience et parfois leurs réflexions...Nous nous sommes aperçus que nous ne pouvions pas faire cet ouvrage seuls et qu’il fallait passer par un opérateur. C’est pourquoi nous avons demandé au CEASM de nous aider à rédiger ce livre. Cette ONG, très liée au milieu maritime, avait elle-même une grande expérience de terrain et de communication. Le travail a duré environ deux ans. A partir des travaux des quatre groupes de travail (infrastructures et services, recherche, ressources vivantes, formation), nous avons commencé ensemble à dégager un fil conducteur.

Le problème était en effet de donner une ligne directrice à des actions qui étaient à l’évidence complètement émiettées. Nous nous sommes rendus compte que toutes les opérations de coopération dans ce secteur avaient été faites au coup par coup et en fonction des urgences. Il ne semblait pas qu’il y ait eu des directives d’ensemble précises du Ministère de la Mer en accord avec le Ministère de la Coopération mais seulement des "recommandations" ou des interdictions ou des réponses urgentes à donner à nos partenaires du Sud. Malgré tout, malgré nous, il s’est dégagé au cours de cette lente rédaction une certaine cohérence (en particulier pour les projets concernant la pêche). Les projets réalisés touchaient finalement une grande partie de la filière grâce à une volonté forcenée de tous les acteurs d’y parvenir. Il était aussi très marquant de constater le nombre de projets inachevés ou en semi-échec...les raisons ont souvent été analysées dans l’ouvrage.

La réalisation de ce livre a été très intéressant au niveau des contacts croisés et de la réflexion qu’il a déclenchée. Je me souviens pas exemple de la réflexion d’un coopérant responsable d’un projet important dans l’Océan Indien sur sa pratique en matière de transfert de technologie...ou bien celle d’un chercheur de l’ORSTOM (Office de Recherche Scientifique et Technique d’Outre-Mer)- malheureusement décédé depuis - qui me faisait part des réflexions déclenchées par notre demande. "Nous ne travaillons plus, disait-il, que dans l’urgence des recherches sur les ressources des zones économiques exclusives (ZEE)..." A postériori, je crois que ce document était loin d’être parfait mais bien utile par son aspect de capitalisation d’expérience dans le domaine maritime. Cela correspondait à un besoin., puisque avant cette même période, la mission interministérielle de la Mer avait tenté une capitalisation rigide et sans commentaire des actions de développement maritime.

Le manuscrit a été déposé avec ses photos et graphiques remis par les rédacteurs du département de la communication du Ministère de la Coopération. Il devait être édité dans une édition simple, documentaire. Bien évidemment, quelques-uns des articles devaient être revus ou parfois supprimés. L’édition n’a jamais vu le jour, car le livre ne semblait pas répondre à des objectifs immédiats du Département ces deux dernières années. Peut-être, ce travail collectif n’est-il pas définitivement perdu? En effet, un chargé de mission pour le développement de la pêche et des ressources vivantes est attendu. L’ouvrage devrait lui être transmis pour avis et décision quant à son éventuelle publication après réactualisation de quelques articles...Alors espérons!

Mots-clés

pêche, mer, politique de coopération, coopération, évaluation


, France

Commentaire

"Une somme d’expériences telles que celles exposées par les rédacteurs de l’ouvrage est une mémoire que je souhaite pour ma part voir préciser et utiliser."

Notes

Entretien réalisé par Sophie Nick à Paris, au CCFD, dans le cadre de la capitalisation d’expérience du CEASM. Nicole Posamentiroff a travaillé avec le CEASM lors de la conception d’un ouvrage sur "la Coopération et la Mer".

Adresse : CCFD, 4 rue Jacques Lantier, 75001 Paris.

Entretien avec POSAMENTIROFF, Nicole

Source

Entretien

CEASM (Association pour le Développement des Activités Maritimes) - Le CEASM a arrêté ses activités en 2001. - France

contact plan du site mentions légales