español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Le rôle d’interface d’une ONG du Nord

Une nouvelle démarche dans la coopération Nord-Sud -2-

Sophie NICK

02 / 1996

Pierre Herry, est depuis plus de vingt ans secrétaire général du CEASM. Il travaille notamment sur un programme régional pour la valorisation des produits de la pêche artisanale à l’échelle de seize pays d’Afrique de l’Ouest. Il raconte comment le CEASM envisage la coopération.

- Favoriser l’implication des organisations professionnelles dans les choix politiques. "Je souhaite qu’à travers ce travail, les professionnels de la pêche artisanale puissent un jour influer sur les choix politiques qui les concernent comme la politique du FMI qui demande à favoriser l’exportation des produits nobles, source de devises. Cela peut avoir des effets pervers susceptibles de déstructurer complètement des circuits locaux ou régionaux pour le cas de la pêche artisanale. Par ailleurs, si on valorise des produits, on sait très bien que cette valorisation va produire des plus-values non récupérées par les pêcheurs mais par des entreprises intermédiaires avec des capitaux extérieurs au pays. C’est ce type de réflexion qui peut se débattre au sein d’un réseau. On a commencé à le faire dans le cadre du programme régional lors d’une session qui s’est tenue en mars 1995 avec des responsables professionnels de tous les pays d’Afrique de l’Ouest. On espère ainsi multiplier les lieux où les élus de ces organisations pourront se rencontrer au niveau régional. Ils se rencontrent sur des thèmes techniques et économiques, pour échanger des expériences, mais derrière tout cela, émergeront peut-être un jour des groupes susceptibles d’avoir un réel poids politique."/ - Impliquer les bailleurs de fond dans une nouvelle coopération Nord-Sud. Le programme régional sur lequel on a travaillé depuis une dizaine d’années peut maintenant fournir des éléments d’appréciation sur ce qu’il conviendrait d’engendrer comme nouvelle démarche dans le cadre des accords de Lomé. Il est important que ce réseau fonctionne sur l’idée que cette nouvelle coopération Nord-Sud peut être menée autrement à partir de financements européens. Avec Cornélia Nauen, de l’Union Européenne CEE (DGVIII), on a fortement conscience qu’à travers le programme régional sont en train de se développer des idées nouvelles. Pour la première fois, l’U.E. a reconnu une agence d’exécution (l’ADEPA, composée de trois ONG africaines et du CEASM), lui confiant la gestion du programme régional (8 millions d’ECU). Il nous a été demandé aussi de travailler avec le CNPS (Collectif National des Pêcheurs sénégalais), un syndicat professionnel, pour que leurs idées puissent se concrétiser dans un programme pluriannuel. Ce sont des axes qui sont définis aujourd’hui et qui se multiplient. C’est aux Africains d’en poser d’autres."/ - Avoir un rôle d’interface. "Souvent le CEASM s’est défini comme un interface avec un rôle de mise en perspective pour savoir comment le développement d’un milieu, sur lequel on est spécialisé, permet aux représentants d’un secteur économique d’assurer leurs responsabilités et de favoriser un développement local en terme d’emploi." Note. 1- Le thème du programme régional sur la valorisation des produits de la pêche artisanale vise autant la réduction des pertes après capture que l’émergence d’une capacité forte des producteurs artisans à bénéficier de la plus-value financière susceptible de valoriser les efforts entrepris pour augmenter la qualité. L’émergence d’organisations professionnelles, autonomes des services de l’Etat, en est la condition. L’enjeu est d’importance vue la pression exercée par les marchés européens qui ont tout à gagner de la non organisation des producteurs artisans africains. 2- Le risque, majeur, pour les pêcheurs artisans ouest-africains débarquant le poisson noble, prisé pour l’exportation (daurades, soles, thiof...), de se voir progressivement pieds et mains liés dans une intégration verticale de la filière des produits frais destinés aux marchés européens. N’ayant pas la maîtrise ni du crédit, ni des intrants, ni des informations sur les marchés, la domination d’intermédiaires européens, monopolisant les plus-values, s’accélère. D’où l’urgence de liens, tel le programme de coopération régionale sur "la valorisation de la pêche artisanale". Il a pour but de confronter l’émergence des pôles alternatifs en terme d’organisation nationale et régionale des producteurs artisans en capacité d’analyser les évolutions en cours, d’innover sur le plan des actions de défense des revenus des entreprises intermédiaires, comme les producteurs artisans français l’ont fait dans la première moitié de ce siècle. 3- La reconnaissance par l’U.E de l’ADEPA (3 ONG ouest-africaines plus le CEASM)comme agence d’exécution de programme de coopération régionale constitue un événement dans le monde de la DGVIII (coopération)à Bruxelles. Un marché de gré à gré a été signé pour la mise en oeuvre d’un programme doté, pour cinq ans, de 8 millions d’ECU. Le contrôle de ce marché est assuré par un comité de suivi dans lequel siègent, à parité, des représentants des opérateurs privés de la pêche artisanale et des opérateurs publics (administrations d’Etat chargées de la pêche).

Mots-clés

pêche, mer, ONG, coopération, relations Sud Sud, Etat et société civile


, France

Commentaire

Jo Le Hiarric a effectué de nombreuses missions en Afrique de l’Ouest pour des projets de développement de la pêche. "Lors d’un voyage en Guinée, j’ai eu l’occasion de vérifier que Pierre Herry avait tissé au cours de ses missions, des séminaires, un réseau inter-africain important sur lequel peut s’appuyer beaucoup de choses. C’est un réseau CEASM élargi qui permet de développer des structures plus avancées que ce que j’ai pu connaître. C’est un travail de fond qui n’est pas perçu, pas reconnu parce que c’est un réseau d’idées, de choses impalpables. Ce n’est pas des bâtiments mais pour moi cela représente l’avenir : des gens du Nord et du Sud qui discutent, qui échangent."

Notes

Entretien réalisé par Sophie Nick au CEASM dans le cadre de la capitalisation d’expérience de cette association.

Entretien avec HERRY, Pierre

Source

Entretien

CEASM (Association pour le Développement des Activités Maritimes) - Le CEASM a arrêté ses activités en 2001. - France

contact plan du site mentions légales