español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Le sommeil de l’enfant sourd

Didier DONSTETTER

12 / 1994

A entendre certains parents d’enfants sourds, on aurait pu imaginer que le sommeil de l’enfant sourd est particulièrement perturbé. Il est vrai que l’absence d’informations auditives dans l’obscurité pourrait être une source d’angoisse car, dans ces conditions, les seules informations extéroceptives sont tactiles et vibratoires.

Nous avons conduit une modeste étude épidémiologique auprès de parents d’enfants sourds à l’aide d’une version modifiée et adaptée du questionnaire de sommeil de Pittsburgh. Sur les 75 questionnaires qui nous ont été retournés, il apparaît nettement que le sommeil de l’enfant sourd en général n’est ni particulièrement ni spécifiquement perturbé. Le seul phénomène particulier pourrait être une latence d’endormissement allongée.

Néanmoins certains enfants présentent des troubles particuliers du sommeil, vraisemblablement liés à leur surdité. Quelques enfants présentent des difficultés lors de l’endormissement. Certains présentent pendant une période située entre deux et cinq ans, une désorganisation complète du rythme veille-sommeil. D’autres enfants présentent des comportements de stimulation vibratoire au moment où disparaissent les informations auditives apportées par les prothèses d’amplification.

Il serait souhaitable de disposer de données plus conséquentes sur le sommeil de l’enfant sourd et qui ne se limitent pas à une enquête épidémiologique. Mais il faudrait également disposer de telles données chez l’enfant "normal" pour établir une comparaison.

Mots-clés

recherche appliquée, enfant, épidémiologie, handicapé, santé mentale, psychologie, recherche


, Suisse, Europe, Prilly

Commentaire

Ce texte expose les résultats d’une enquête par questionnaire concernant le sommeil de 75 enfants sourds et malentendants des deux sexes (Belgique, Canada, Suisse)ne présentant que rarement un handicap associé. L’extrême rareté des travaux sur la question confère un intérêt particulier à cette recherche épidémiologique qui mériterait des développements complémentaires dans une optique pluridisciplinaire.

Notes

GESTES Groupe d’Etude Spécialisé "Thérapies et Surdités"a organisé à Paris le troisième congrès international de l’ESMHD European Society for Mental Health and Deafnessen décembre 1994. Une publication des actes sera faite ultérieurement.

Fiche rédigée d’après l’intervention d’Etienne COLOMB, médecin, unité de Neurophysiologie clinique, Site de Cery, 1008, Prilly, SUISSE. Tel: 19 41 21 64 36 256, Fax: 19 41 21 64 36 593

Source

Compte rendu de colloque, conférence, séminaire,…

COLOMB, Etienne, GESTES

GESTES (Groupe d’Etudes Spécialisé Thérapies et Surdité) - 8 rue Michel Peter, 75013 Paris, FRANCE. Tel/Fax 00(331)43 31 25 00 - France - gestes (@) free.fr

contact plan du site mentions légales