español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La médiation : essai de définition

04 / 1996

Qu’est-ce que la médiation ?

Le rôle de la médiation est d’aider les personnes en conflit à analyser les différentes solutions possibles pour en dégager la meilleure, qui soit acceptable par les deux parties.

Dans le cadre de la médiation à l’école, le processus de médiation est quelque peu simplifié. On peut le résumer à cinq étapes principales :

1)Dire ce qui s’est passé Chaque partie concernée dans le conflit donne sa version des faits sans être interrompue.

2)Se comprendre l’un et l’autre. Chaque partie est invitée à écouter les arguments, les soucis, les peurs, de l’autre.

3)Dire ce que l’on attend de l’autre. Partage de la responsabilité du conflit et de sa résolution.

4)Réfléchir aux différentes solutions possibles et les discuter.

5)Arriver à un accord. Arrêter les modalités de cet accord, les rédiger et signer.

Qu’est-ce qu’un médiateur ?

Le médiateur n’est ni juge, ni conseiller, ni avocat, ni donneur de leçons. Il essaie d’intervenir comme une passerelle entre deux personnes en litige. Son rôle est de tenter le rétablissement de la communication, du dialogue, pour que les opposants puissent trouver eux-mêmes les voies d’une solution à leur différend. Le médiateur doit être entraîné à l’écoute active, savoir rester neutre, traiter les gens et leurs problèmes avec beaucoup de respect, être discret et garder le secret. Il doit suivre également une formation au questionnement (questions informatives, questions ouvertes, questions de clarification), à la communication non verbale (langage du corps, des yeux)et à la rédaction de contrat. Il doit enfin maîtriser différentes techniques comme celle du "brainstorming" (tempête d’idées)ou de reformulation (refaire l’exposé des faits pour prendre en compte toutes les hypothèses). Outre les capacités qui s’acquièrent, la médiation nécessite également certaines qualités humaines de psychologie, d’intuition, de maîtrise de soi, de sens de l’autre...

Les premiers programmes de médiation à l’école ont été mis en place dans les années soixante-dix, lorsque la Société des Amis, plus connue sous le nom de Quakers (église pacifiste des Etats-Unis), a commencé à enseigner aux enfants les techniques de résolution non-violente des conflits. Vinrent ensuite, au début des années quatre-vingt, les premiers médiateurs "communautaires", dans certaines communautés urbaines. Les uns et les autres ont contacté les responsables des écoles et leur ont proposé des programmes de médiation en milieu scolaire. Certains responsables et enseignants ont accueilli favorablement ces initiatives et c’est ainsi que se développa une alternative à la vieille méthode face aux conflits à l’école : "défends-toi... ou fuis". Le succès des premières tentatives a contribué au développement d’un mouvement radicalement nouveau vers des écoles libérées de la violence. Il y a maintenant environ 2000 programmes de médiation scolaire mis en oeuvre aux Etats-Unis, depuis l’école primaire jusqu’à l’Université. Des expériences du même type sont menées au Canada, en Australie, en Grande-Bretagne et dans la plupart des pays européens. En France, quelques projets sont à l’étude.Une solution à tous les problèmes ?

Marc a emprunté de l’argent à Jean. Jean demande à être remboursé mais Marc invoque toujours une bonne raison pour ne pas le faire. Un jour, entre deux cours, Jean finit par agresser physiquement Marc. C’est le type de conflit qui peut être prévenu par la médiation. Même une fois déclenché ouvertement, ce conflit peut encore être réglé par la médiation. Les médiateurs (étudiants, enseignants, personnels d’établissement, parents d’élèves ou autres)sont des personnes formées au règlement des conflits. La médiation peut régler beaucoup de disputes du milieu scolaire (bagarres, agressions verbales, rumeurs, bouc-émissaire, argent, vêtements , tensions familiales, problèmes élève/enseignant, relations garçons/filles, etc.). Certains domaines cependant comme ceux qui touchent à la drogue, aux armes ou à des agressions caractérisées, ne relèvent pas de la médiation.

Mots-clés

médiateur, médiation, médiation scolaire


, , France

Source

Articles et dossiers

BOUBAULT, Guy in. Non violence actualité, 1993/01 (France), 165

Non Violence Actualité - BP 241, 45202 Montargis Cedex, FRANCE - Tel 02 38 93 67 22 - Fax 02 38 93 74 72 - France - www.nonviolence-actualite.org - nonviolence.actualite (@) wanadoo.fr

contact plan du site mentions légales