español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Des communautés rurales à l’université

Mise en place de structures universitaires pour la formation de cadres compétents en développement agricole et alimentaire

Nadia CHALABI

08 / 1996

ANDES est un projet de développement alimentaire et nutritionnel mis en place en 1988 dans 9 communautés rurales équatoriennes (1). Une de ses finalités est d’améliorer les programmes de formation des cadres et futurs professionnels du domaine agroalimentaire en partant des activités de ANDES et de leur analyse et conceptualisation. Ces changements doivent porter sur le contenu et la méthodologie d’approche des procédures de développement, les méthodes pédagogiques d’enseignement. Pour cela, trois institutions ont été mises en place.

La Maestria en alimentation-nutrition

La présence d’enseignants des sciences médicales comme membres actifs du programme ANDES a facilité une révision des programmes de formation des étudiants de cette discipline. L’idée était d’aborder la nutrition en lien avec la consommation alimentaire des familles, et non de la réduire à ses aspects médicaux et pathologiques. Cela implique une nouvelle méthode d’approche incluant l’étude des styles alimentaires (pratiques d’approvisionnement, modes de préparation culinaires, structure et fréquence des repas, représentation des aliments…) et du contexte économique (situation agro-alimentaire du pays, économie familiale), associée à une attitude d’écoute et de participation concrète à la vie quotidienne des familles rurales. Un effort a également été entrepris à la Faculté des Sciences agronomiques où un séminaire (80 heures) sur l’alimentation et la nutrition humaines a été mis en place en dernière année d’études.

A la lumière des enseignements du programme ANDES, auquel ont participé de nombreux étudiants, il a été dressé un tableau des compétences nécessaires et dessiné les profils des futurs responsables en matière agroalimentaire, aboutissant à l’élaboration d’un programme de formation discuté par les spécialistes des Facultés, des Ministères, d’organismes internationaux et non gouvernementaux, et par différents chercheurs de pays d’Amérique du Sud. C’est ainsi qu’après avoir amélioré le cursus des étudiants en sciences de la santé, il a été décidé de mettre en place une formation universitaire spécifique avec une approche globale des problèmes alimentaires et nutritionnels, au sein d’un cycle de deux ans ouverts à des professionnels de diverses disciplines, et débouchant sur un diplôme de troisième cycle reconnu au niveau national et même international : la Maestria en Alimentation-Nutrition.

La première promotion a été accueillie en janvier 1993. Dix-neuf médecins, nutritionnistes, agronomes, infirmières, sage-femmes et ingénieurs agro-alimentaires originaires de divers pays latino-américains ont suivi 7 modules d’une durée de 80 à 240 heures, sur différents sujets : sécurité alimentaire, statistiques, gestion de programmes, communication, organisation sociale… En deuxième année, ils se sont groupés en équipe de 2 à 4 étudiants de diverses disciplines pour l’élaboration de leur thèse, qui, après une étape de recherche, a débouché sur des propositions de solutions-programmes à partir de besoins identifiés. A l’issue de leur formation, tous ont trouvé du travail et une nouvelle promotion a intégré la Maestria en 1996.

Le Centre d’Etudes de Technologie Appropriée en Post-Récolte

Créé dans le prolongement des activités menées par ANDES au sein des communautés, son objectif est de développer et soutenir des recherches-actions ayant trait au stockage, à la conservation, à la transformation, à la commercialisation et à la consommation de produits alimentaires, ainsi qu’à la gestion de tels programmes. Cette structure interdisciplinaire dépend de la Faculté des sciences agronomiques. Ses acquis pour l’instant concernent essentiellement la transformation du lait et la conservation du maïs. L’incorporation d’autres filières au programme de recherche est envisagée, comme la fabrication artisanale d’aliments pour jeunes enfants et la transformation de produits carnés.

Le Centre de Nutrition, Croissance et Développement

Mis en place au sein de la Faculté des sciences médicales, cet organisme de recherche-action dans le domaine de l’évolution de l’alimentation et de la nutrition a également pour objectif de promouvoir un enseignement plus adapté aux réalités de la consommation alimentaire familiale. Il participe à la coordination nationale des actions universitaires et doit devenir un « centre de référence et de compétences pour le Ministère de la santé dans une optique prospective ».

(1) ANDES = Alimentación, Nutrición y Desarrollo (Alimentation, Nutrition et Développement)

Mots-clés

système éducatif, éducation et changement social, innovation pédagogique, processus de développement, montage institutionnel, technologie appropriée, recherche action, approche systémique, formation scientifique, chercheur, programme de formation, université, alimentation


, Équateur

dossier

Idées, expériences et propositions sur les sciences et la démocratie

Commentaire

Au-delà d’une formation en connaissances, ANDES a formé des cadres acquis à une approche globale des problèmes alimentaires ayant fait l’apprentissage du travail en équipe pluridisciplinaire, capables de comprendre et respecter les dynamiques de vie des populations et de gérer les programmes de développement alimentaire. L’incorporation d’instances gouvernementales nationales et internationales et de spécialistes originaires de différents pays d’Amérique Latine laisse espérer une appropriation progressive par les autorités des axes de recherche et d’action définis, et donc une continuité à long terme du développement ainsi amorcé.

Notes

Principaux partenaires du projet :

- Facultés des Sciences médicales et des Sciences agronomiques de l’Université Centrale de Quito (UNC), EQUATEUR

- Instituto Juan César Garcia (spécialisé en sciences sociales et de la santé), Casilla postal 17-11-6292, Quito, EQUATEUR. Tel 593 (2)455 797. Fax 593 (2)464 412. E-mail : admin@ijuga.ecx.ec

- CIE = Centre International de l’Enfance, Château de Longchamp, 75016 Paris, FRANCE. Tel (33)01 44 30 20 00. Fax (33)01 45 25 73 67

- FPH

- Faculté de Philosophie, Faculté d’ingénierie de l’Université Centrale de Quito, EQUATEUR

- Faculté des Industries Alimentaires d’Ambato, EQUATEUR

A.M. MASSE RAIMBAULT et M.CHAULIAC sont médecins (CIE), P.GERBOUIN REROLLE est ingénieur agroalimentaire (CIE).

Source

Articles et dossiers

MASSE RAIMBAULT, Anne Marie, CHAULIAC, Michel, GERBOUIN REROLLE, Pascale, Alimentation, nutrition, développement en Équateur, CIE in. L’Enfant en milieu tropical, 1995 (France), 220/221

ALTERSYAL (Alternatives Technologiques et Recherche en Systèmes Alimentaires) - Coronado, San José, COSTA RICA c/o CIRAD-SAR, 73 rue J.F.Breton - BP 5035- 34032 Montpellier cedex 1. FRANCE - Tél. 04 67 61 57 01 - Fax 04 67 61 12 23

contact plan du site mentions légales