español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

AFAPREDESA : Association des Familles et des Disparus Sahraouis

03 / 1994

L’AFAPREDESA a été constituée en août 1989 dans les camps de réfugiés sahraouis. Son premier objectif : exiger la libération et le retour en vie des prisonniers et disparus.

Pour cela l’association a établi une liste des disparus et des prisonniers. Pendant des mois ses membres ont visité toutes les familles, des camps pour recueillir les témoignages. Une liste de 800 civils, hommes, femmes et enfants, a ainsi été constituée. Certains hommes étaient détenus dans des prisons marocaines depuis 1975.

L’AFAPREDESA dénonce également la répression, la torture, les intimidations et les arrestations arbitraires des occupants marocains à l’encontre des Sahraouis, au mépris de leurs droits légitimes à l’autodétermination et à l’indépendance.

L’Afapredesa soutient et oriente les familles devant l’Onu, l’Oua et les autres organisations gouvernementales ou non gouvernementales. Elle apelle, dans le monde, à la solidarité permanente avec les familles des détenus-disparus sahraouis.

En 1991, 300 disparus ont été libérés des prisons marocaines dans un état de délabrement physique avancé. La liste des disparus compte encore 526 noms et l’association continue de se battre pour obtenir leur libération. Elle exige la levée des entraves et des limitations imposées par les autorités marocaines aux 310 personnes libérées ainsi que le recouvrement de leurs droits et des biens dont ils ont été spoliés pendant leur détention arbitraire. Elle exige aussi l’indemnisation des familles de ceux qui sont morts en prison ou sous la torture. Elle exige enfin le respect des conventions internationales relatives à la protection des populations civiles, l’arrêt des enlèvements, des arrestations arbitraires, des tortures pratiquées contres les civils sahraouis dans les zones occupées du Sahara occidental.

Mots-clés

femme, violation des droits humains, justice, histoire, mémoire collective, droit et démocratie, injustice, personne disparue, prisonnier de guerre, femme et violence


, Sahara Occidental

Notes

SOLMA est un groupe de femmes du monde entier engagé dans le sens de la transformation des relations entre les êtres humains, afin que les enfants et les jeunes puissent bénéficier d’une éducation où la solidarité, la liberté, l’égalité, le respect de l’environnement et la défense des droits de l’homme montrent la voie de la paix et de la coexistence.

Cette fiche est tirée d’une intervention lors de la rencontre internationale des mèresqui s’est tenue du 27 au 31 mars 1994 à Paris.

Contact : AFAPREDESA(Association des familles de prisonniers et disparus saharaouis), B.P.10 Ai-Mouradia, Alger 5,ALGERIE. Tel(213-2)747904. Fax (213-2)747932

Source

Compte rendu de colloque, conférence, séminaire,… ; Présentation d’organisme

HAMOUDI, Embarka; SIDI, Mama

SOLMA (Solidarité avec les Mères de la Place de Mai) - 18 rue Nollet, 75017 Paris, FRANCE - Tél. 33 (0)1 43 87 59 00 - Fax 33 (0)1 42 94 09 86 - France

contact plan du site mentions légales