español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Une banque alternative suisse

Ina RANSON

08 / 1995

La Banque Alternative Suisse (BAS)est issue de milieux associatifs écologiques ou oeuvrant à une politique prévisionnelle de développement durable. Fondée en 1990, avec préméditation dans une petite ville, Olten, la BAS est la première Société d’Actions alternative du monde. Elle offre à ses clients des comptes courants classiques, des comptes d’épargne, des dépôts à court ou à long terme et en plus des obligations de caisse dites "d’encouragement spécifique" pour des projets particulièrement dignes ou innovateurs. La BAS a compté en 1993 plus de 10 000 clients et elle a continué de progresser depuis. Les investisseurs qui sont incités à renoncer à au moins une partie des intérêts y apprécient que sans exception tous les crédits accordés soient publiés dans les rapports de gestion, avec les noms et le lieu d’habitation des emprunteurs. Quelle que soit la formule de placement choisie, ils servent exclusivement des objectifs écologiques et sociaux : les énergies alternatives, l’agriculture biologique, le tourisme soutenable, des projets en faveur des femmes...

Par delà l’activité de placement et de crédit, la BAS poursuit une mission d’information auprès du public "essayant de promouvoir une nouvelle conscience de responsabilité concernant l’effet de l’argent dans notre société."

Mots-clés

financement des énergies renouvelables, institution financière, outil financier, financement alternatif


, Suisse

Commentaire

Il faut ajouter que des banques plus ou moins "ordinaires" peuvent également prendre de nombreuses initiatives pour aider le financement de projets qui méritent un coup de pouce. A l’instar de la Banque Coopérative en France qui soutient la NEF ! Dans certains pays, et surtout en Autriche, des banques régionales rendent des grands services pour la promotion des énergies renouvelables. A Aspang Krumbach en Basse Autriche, une filiale de la Raiffeisen gère pour ses clients un petit fonds spécial "capital de l’environnement" : les épargnants qui y participent perçoivent 2,5% des intérêts, les autres 2,5% appuient des initiatives privées telles que la construction des installations solaires. Cela marche très bien. "Un exemple digne d’être imité et que pratiquement chaque filiale bancaire pourrait offrir !" commente Öko-Invest, le périodique germanophone spécialisé dans "l’investissement éthique-écologique."

Notes

Banque Alternative Suisse, BAS: Lebergasse 17, Case Postale, CH-4601 Suisse, Tél.: 41/62 32 00 85

Source

Articles et dossiers ; Autre

<Öko-Invest>Verlagsgesellschaft mbH, Schweizertalstr. 8-10, A-1130 WIEN, Tel. 43/1/535 18 15, Fax 535 46 69.; Une étude détaillée des organismes financiers soutenant l'investissement éthique-écologique se trouve dans le périodique : <Systèmes Solaires>, 146 rue de l'Université 75007 Paris, p.31-48

contact plan du site mentions légales