español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Une banque alternative qui a fait ses preuves depuis 20 ans

La GLS finance des projets sociaux, éthiques et écologiques

Ina RANSON

08 / 1995

La Gemeinschaftsbank (Banque Communautaire, GLS)d’inspiration anthroposophique est solidement établie en Allemagne, après 20 ans d’engagement patient. A juste titre, cette banque coopérative affirme avoir prouvé "qu’il est possible de créer un système bancaire élargi et innovateur...dans un domaine qui semble être dominé par la puissance des conditions existantes". La GLS compte environ 8 000 sociétaires pour un capital social de 6 millions de DM et un bilan de 130 millions de DM. Elle compte uniquement sur ses propres forces. Au centre de sa démarche : "le développement d’une nouvelle relation avec l’argent où l’on met au premier plan non les intérêts abstraits du capital, mais les projets d’autres personnes". Des projets par exemple qui ont pour objectif "de produire de l’énergie non aussi bon marché que possible mais aussi écologiquement que possible." Les statuts de la GLS précisent que "les mises de fonds rapportent des intérêts selon les usages, si les déposants n’expriment pas formellement le désir de renoncer à une partie des intérêts." Environ 30% des clients acceptent cette possibilité. Une condition fondamentale pour la réussite de la GLS est la transparence sans faille : chaque client sait où va son argent et il peut l’orienter vers tel ou tel projet - à but social, pédagogique ou écologique. La GLS propose différentes formes de placements : des comptes d’épargne classiques, des dép"ts à terme, des fonds de participation...Le volet écologique est particulièrement riche. Le client peut par exemple choisir un compte d’épargne vert pour aider à financer l’agriculture biologique et les énergies renouvelables. Il peut aussi décider de participer à des projets spécifiques. Actuellement, la banque gère deux fonds de participation pour la construction de fermes éoliennes, en coopération avec la Triodos en Hollande, et elle a lancé un appel à la constitution d’un fonds spécifique destiné à la remise en état de la petite hydraulique en Basse Saxe. Le fonds de participation le plus orginal est constitué en vue de soutenir une petite ville en Forêt Noire (Sch"nau)qui a décidé de ne plus renouveler un contrat de concession du réseau distributeur, et de fonder sa propre compagnie d’électricité. Pour la GLS, il s’agit d’encourager une commune pionnière dont l’action a une valeur symbolique. Aux citoyens de prendre des initiatives, sans attendre les décisions qui tombent d’en haut ! NOTE : Les institutions bancaires qui s’inspirent des écrits de Rudolf Steiner ont joué un r"le pionnier. Essayant d’expérimenter "le caractère socialement constructeur d’une circulation d’argent éclairée par la conscience altruiste", elles ont réussi à s’adapter aux exigences modernes et à contribuer beaucoup au développement du secteur "éthique et écologique" dans plusieurs pays : en Allemagne avec la GLS (Gemeinschaftsbank), aux Pays Bas avec Triodos, en Suisse avec la BCL (Banque Communautaire Libre), en Grande Bretagne avec Mercury, et depuis peu aussi en Belgique et en France, depuis 1987, avec la NEF (Nouvelle Economie Fraternelle). Une étude détaillée des organismes financiers soutenant l’investissement éthique-écologique se trouve dans le périodique : Systèmes Solaires N°197, juin 1995, p.31-48, 146 rue de l’Université, 75007 Paris, Tel 1 44 18 00 80, Fax 1 44 18 00 36

Mots-clés

institution financière, outil financier, placement éthique, financement des énergies renouvelables, énergie éolienne, hydraulique


, Allemagne

Notes

GLSGemeinschaftsbank eG Oskar Hoffmann Str. 25 44789 BOCHUM, Tél. 49/234/307 39 0 Fax : 234/307 93 33

Source

Présentation d’organisme ; Livre ; Articles et dossiers

contact plan du site mentions légales