español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Des entreprise du bâtiment se regroupent pour l’insertion

Le Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification du Rhône

Laurence TOURNIAIRE

09 / 1994

En 1991, l’OPAC fait appel à un chargé de mission économique, qui lance une opération d’insertion de jeunes sans qualification, en partenariat avec les entreprises adjudicataires et les structures d’insertion.

En 92-93, pour mieux répondre à la clause d’insertion, les entreprises titulaires des marchés constituent le GEIQ (*)69. La création du GEIQ a rassemblé autour de l’association régionale HLM l’ensemble des maîtres d’ouvrage.

Le GEIQ a un statut de groupement d’entreprises à but non lucratif. Il se veut gestionnaire des dispositifs d’insertion, mais aussi lieu de réflexion sur les besoins du public visé, et de concertation sur la politique d’insertion et de formation.

INTÉRET DU DISPOSITIF

- Pour les personnes en insertion : mise en situation de travail réelle ; découverte et orientation vers une branche offrant des débouchés.

- Pour les entreprises : bénéficier des marchés ayant une clause d’insertion ; faciliter le recrutement et limiter les risques d’une embauche directe.

La démarche fait passer les stagiaires dans la catégorie des demandeurs d’emploi "employables". Ils découvrent un secteur professionnel aux effectifs à renouveler. Les besoins de recrutement d’ouvriers dans le Bâtiment sont, pour le département du Rhône, de 2000 par an. Statistiquement, la centaine de personnes sortant du GEIQ chaque année pourra trouver un emploi.

MODALITÉS

Le GEIQ 69 est créé en janvier 1993 par 16 entreprises de moins de cent salariés, ayant adhéré au dispositif d’insertion lors de la passation de marchés. Il est l’employeur pour le compte des entreprises adhérentes, qui sont co-solidaires de la rémunération des salariés du Groupement. Le GEIQ définit par contrat avec l’entreprise, un volume d’heures de travail consacrées à l’insertion, et établit une convention de mise à disposition des jeunes. La plupart des personnes recrutées le sont dans le cadre des mesures destinées aux moins de 26 ans. Les parcours décrits ci-dessous s’appuient sur ces mesures.

PARCOURS TYPE

Les personnes embauchées travaillent et suivent une formation en vue d’une qualification. Celle-ci se déroule en trois temps, avec une progression et un suivi professionnel.

- Phase de sélection et de formation pré-qualifiante : les jeunes suivent un stage de 14 semaines au GRETA industriel. Acquisition du Niveau 1 Position 1 de la Convention Collective des Ouvriers du Bâtiment.

- Phase d’emploi et de qualification en entreprise : période d’embauche de 6 mois par le GEIQ 69, sous contrat de qualification rémunéré au SMIC. Elle comporte 89 heures de formation au GRETA Industriel. Elle est validée par le référentiel N1P2 de la Convention Collective du Bâtiment.

- Phase de sortie du dispositif : la sortie du GEIQ peut déboucher sur une embauche directe en entreprise, ou une période de formation professionnelle, avec une visée qualifiante (niveau N2 ou préparation au CAP).

SUIVI ET CONTROLE

Les jeunes bénéficient d’un accompagnement continu, pour les aider lors du contrat, de l’embauche, ou pour envisager une réorientation professionnelle. Il y a aussi un suivi ponctuel, à leur demande. à cette fin, un coordinateur est embauché par le GEIQ.

Des bilans sont établis régulièrement, lors des différentes phases, associant les tuteurs et les chefs d’entreprise. Ces bilans établissent l’aptitude au travail et une évaluation finale. Dans le cas d’une réorientation ou d’un abandon, des solutions de repli sont étudiées. En fin de contrat, la qualification est validée par un jury, composé de professionnels, et par le rectorat de Lyon.

PARTENAIRES

Le GEIQ 69 réunit plusieurs types de partenaires.

- les entreprises et organisations professionnelles : FNB et CAPEB

- les acteurs de l’emploi et de l’orientation : ANPE, Missions Locales, CIO

- les formateurs : GRETA Industriel

- les services de l’État : DDTE, FAS

- des donneurs d’ordre économiques : OPAC du Rhône, OPHLM de Lyon et de Villeurbanne, S.A. LOGIREL, Conseil Général

- et Habitat-Formation, organisme mutualisateur agréé pour le financement des mesures moins de 26 ans.

MONTAGE FINANCIER

En principe, le GEIQ s’autofinance en facturant aux entreprises les heures de mise à disposition. Cela correspond à la rémunération des jeunes en contrat de qualification, soit le SMIC plus une indemnité de repas. Hors entreprise, différentes mesures d’accès à l’emploi peuvent être utilisées, comme le Crédit Formation Individualisé, les Allocations d’Insertion et de Formation, les CES.

Les effectifs contractualisés en 1993 sont de 71 personnes. 17 contrats d’orientation ont été signés pour l’année.

Le budget prévisionnel est d’un peu plus de 5 millions de francs pour 90 personnes, incluant une subvention FAS/DDTE de 300 KF.

Mots-clés

formation professionnelle, entreprise, insertion professionnelle, logement social, lutte contre le chômage, jeune


, France, Rhône-Alpes

Notes

(*)GEIQ=Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification.Tel 78 77 01 09

Cette fiche est co-produite par le CR-DSU et Habitat Formation-12 rue Poncelet-75017 PARIS - (1)44 15 14 00

Entretien avec ROMIEUX, Charles

Source

Entretien

CR-DSU (France)

CR DSU (Centre de Ressources sur le Développement Social Urbain) - 4 rue de Narvik, BP 8054, 69351 Lyon cedex 08, FRANCE. Tél. 33 (0)4 78 77 01 43 - Fax 33 (0)4 78 77 51 79 - France - www.crdsu.org - crdsu (@) free.fr

contact plan du site mentions légales