español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Autour de Jean-Louis Chleq

Un ingénieur au service de l’hydraulique villageoise au Sahel : récits et témoignages

Pierre Yves GUIHENEUF

10 / 1995

De tous les dossiers de cette longue série, celui-ci est le plus perforant. L’ingénieur franciscain dont il est question ici est en effet un spécialiste de l’hydraulique villageoise au Sahel. A l’automne de sa vie, Daniel Durand a été le retrouver dans la communauté religieuse de la banlieue parisienne où il s’était retiré et, grâce à une certaine ténacité il faut bien le dire, est parvenu à tirer un récit fort dense à ce bricoleur, plus habile avec une clé de huit qu’avec un stylo

Après une enfance somme toute ordinaire, bien que traversée par la grande guerre, il étudie les Arts et métiers et devient vite un "ingénieur comme les autres". Qu’est-ce qui fait basculer ce jeune homme et tenter l’aventure de la création d’une entreprise "pas comme les autres", une communauté de travail ou la question de la solidarité et de la liberté individuelle est très présente ? Qu’est-ce qui pousse ce chrétien comme il y en a tant à se laisser gagner par le message de Saint François d’Assise puis, à la mort de sa femme, à quitter ses enfants pour s’engager en Afrique ? Jean-Louis Chleq montre, relate, mais reste discret sur ses motivations et son parcours spirituel. Modeste, il passe vite sur la paternité de ses réalisations. Pourtant, son action est remarquable. C’est notamment au Burkina Faso qu’il fonde avec d’autres le Groupement des Artisans Ruraux du Yatenga, une belle équipe de jeunes analphabètes qui se mettent en tête de faire des barrages et de creuser des puits ou des forages de plusieurs dizaines de mètres de profondeur, grâce à quelques outils fabriqués avec des matériaux de récupération et une étonnante patience. Formidable défi de l’ingéniosité.

Avec son verbe haut et ses manières directes, cet homme pose autour de ses puits et de ses gabions, la question des rapports entre les coopérants et la population locale, de la mobilisation des savoirs techniques, de la formation ou de l’organisation paysanne.

La bonne idée de ce dossier aura été de faire suive son récit par des témoignages de personnes qui ont connue cette fourmi du désert. De ces éclairages croisés, celui qui cache volontiers sa générosité derrière un discours technicien et parle des autres pour ne point trop parler de lui-même, se trouve ainsi enrichi.

Mots-clés

hydraulique, lutte contre l’érosion, innovation technologique, technologie appropriée


, Afrique

Source

Livre

DURAND, Daniel, Autour de Jean-Louis Chleq, FPH in. Dossier pour un Débat, 1993/12 (France), n° 26

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - France - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contact plan du site mentions légales