español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Plate-forme d’éducation populaire -1-

Apprendre à confronter nos pratiques

Henryane de CHAPONAY

07 / 1994

Une initiative née de quatre expériences, liées à l’éducation populaire

Sous la dénomination de "Plate-forme d’éducation populaire et interculturalité", quatre équipes se sont mises d’accord pour confronter leurs pratiques et méthodes de recherche-action en éducation populaire : CIDE (Centro de Investigación y Desarrollo de la Educación)du Chili, IDH (Instituto del Hombre)d’Uruguay, SAPE (Serviços de Apoio à Pesquisa em Educaçâo)du Brésil, et le CEDAL (Centre d’Etude du Développement en Amérique Latine)à vocation régionale et internationale.

Pour ces quatre équipes, il s’agit de poursuivre en profondeur une démarche évaluative et mutuelle de leur propre pratique. En se limitant au départ à des pays du Cône Sud avec une ouverture plus internationale par le CEDAL, le but de ces équipes est de constituer les bases d’une plate-forme interculturelle qui vise à produire et socialiser des connaissances nouvelles pour questionner et enrichir les pratiques sociales et les processus de formation existants.

L’objectif est d’arriver à améliorer les stratégies d’action et les formes de participation des différents acteurs sociaux impliqués dans toute démarche de développement et préoccupés par leur rôles respectifs et complémentaires dans la société. Il s’agit par là même d’enrichir le débat de fond sur le rôle et la fonction de l’éducation populaire aujourd’hui en Amérique latine.

Pour cela, ces quatre équipes se soumettent elles-mêmes à un questionnement de fond réciproque en faisant l’effort de comprendre le contexte historique, culturel et social dans lequel s’enracine chaque activité spécifique, les théories qui alimentent chaque projet et comment chacune d’entre elles élabore théories et connaissances à partir de sa pratique.

Cette initiative est née d’un dialogue de SAPE et du CEDAL avec la FPH (Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme), à partir du travail de recherche entrepris par le SAPE sur les rapports de pouvoir entre formateurs et population concernée dans les programmes d’alphabétisation et d’éducation populaire: "Confrontation de systèmes de savoirs dans l’éducation populaire". Ce travail avait donné lieu préalablement à une collaboration entre CEDAL et SAPE pour la publication d’une recherche documentaire sur "Les rapports culture-pouvoir dans le domaine de l’éducation populaire"(1).

Mots-clés

éducation populaire, méthodologie, interdépendance culturelle


, Amérique Latine

Notes

(1). Un certain nombre des fiches présentées dans cette recherche furent ensuite reprises pour la sortie d’un numéro spécial de la revue "Base Arrière" diffusée par les centres parisiens du réseau RITIMOsur ce thème.

Source

Articles et dossiers

CEDAL FRANCE=CENTRE D'ETUDE DU DEVELOPPEMENT EN AMERIQUE LATINE, Des savoirs qui circulent : une éducation qui se repense in. COMUNICANDO, 1994/05/00 (France), N°25

CEDAL FRANCE (Centre d’Etude du Développement en Amérique Latine) - France - cedal (@) globenet.org

contact plan du site mentions légales