español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Communication et Culture

08 / 1994

Est présent ici le texte d’une intervention faite lors d’une table ronde qui s’est tenue à Lima en 1986 sur le thème "Communication et Développement".

L’auteur, sous-directeur général de l’UNESCO, coordinateur régional pour l’Amérique latine, tente d’établir un bilan prospectif en matière de politiques de communication, en tenant compte de la conjoncture économique et politique actuelle.

Il part de trois axiomes :

1)Il faut repenser un nouvel ordre dans le domaine spécifique des communications : celui qui existe actuellement est source d’injustice et de déséquilibre, entraînant des conflits entre nations et groupes sociaux.

2)Le mouvement de réforme doit venir de la base : seule une opinion publique critique, démocratique peut convaincre les "décideurs".

3)Les nouvelles technologies semblent générer un plus large accès aux messages étrangers et une moindre participation dans la production des messages.

L’auteur tient à préciser également que la fonction de la communication est inhérente aux trois secteurs d’activité de l’homme (primaire, secondaire, tertiaire), plus ou moins développée - mais elle n’est pas, comme le veulent certains économistes, le quatrième secteur de l’économie. La culture ne peut être connue qu’en termes de culture "transportable" par les moyens de communication, sous peine de se voir réservée à une élite. L’auteur fait état ensuite d’un diagnostic sur les problèmes économiques de la région, établi au cours de deux réunions organisées par la CEPAL et le PNUD, à Mexico, quelque temps auparavant : la région doit oublier que la situation actuelle relève d’une perturbation de la conjoncture; elle doit savoir qu’elle est confrontée à une crise structurelle profonde qui va durer plusieurs décennies. Les modèles adoptés par la région ne sont que la normalisation et la copie des modèles étrangers de développement, imposés par les lois de l’économie.

Face à cette situation, des conclusions s’imposent : il faut changer la mentalité et les habitudes de consommation des populations latino-américaines, si l’on veut provoquer un nouvel essor économique. De plus, une des dimensions essentielles de toute forme de progrès est comprise dans les variables culturelles du développement : la création, le patrimoine et les industries culturelles (dans lesquelles se retrouve la communication). La culture est ici comprise comme "la conception du monde que peuvent avoir les hommes et les communautés, quelque chose qui se développe simultanément et harmonieusement avec les autres dimensions de la vie".

Mots-clés

développement culturel, identité culturelle, communication


, Amérique Latine

Notes

IPAL, 1987

Source

Articles et dossiers

PASQUALI, Antonio, Des savoirs qui circulent : une éducation qui se repense in. COMUNICANDO, 1994/05/00 (France), N°25

CEDAL FRANCE (Centre d’Etude du Développement en Amérique Latine) - France - cedal (@) globenet.org

contact plan du site mentions légales