español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La coopération de Frères des Hommes avec le Mouvement des Sans Terre au Brésil

Alexandra KELLER

05 / 1996

Le Mouvement des Sans Terre, à caractère économique et politique, est né au Sud du Brésil à la fin des années 1970. L’objectif visé était l’accès à la terre, à moyen terme la réforme agraire et à long terme la construction d’une société plus juste.

Ce mouvement s’est largement étendu et a dépassé la seule lutte pour la terre. En effet, aujourd’hui, le M.S.T est organisé dans 22 Etats du Brésil et a pour action prioritaire la production, la commercialisation et l’agroindustrialisation. Aussi, la formation organisationnelle, juridique, technique, politique, "gestionnaire" constitue l’axe stratégique de tous ses programmes.

Au Ceara, FDH appuie l’organisation économique des paysans qui ont retrouvé une terre: aide à la structuration d’une coopérative et à la création d’un fonds de crédit. Le défi de FDH et du MST est de renforcer les "asentamentos", d’aider les paysans à s’installer et à produire au-delà de leur autoconsommation, et à devenir des acteurs économiques, reconnus et responsables. FDH, depuis 1994, soutient le projet Ceara.

* La coopération FDH/MST:

Elle vise au renforcement de la société civile en vue d’y ancrer une pratique démocratique en lien avec la promotion d’activités de développement économique et social des couches les plus vulnérables et défavorisées de la population.

Les relations entre FDH et le MST s’inscrivent dans une logique de partenariat, et se traduisent par un vrai engagement solidaire, à moyen et à long terme, vis à vis des objectifs stratégiques des parties concernées.

Le Mouvement des Travailleurs sans Terre et Frères des Hommes partagent leurs interprétations en ce qui concerne la situation rurale qui prévaut au Brésil, dont le profil actuel est étroitement lié à une concentration des ressources naturelles et des revenus trop élevés. La terre, en particulier, mal et peu distribuée, reste un élément majeur de la problématique rurale.

Dans les faits, les minifundios économiquement et socialement non viables côtoient les latifundios peu ou pas productifs qui bénéficient de l’appui de l’Etat. Ces derniers ont de plus en plus une finalité spéculative, tandis que les petites exploitations qui représentent une importante source de production, d’emploi et de revenu sont délaissées par les politiques publiques. Il en résulte une inégalité dans la distribution de la richesse nationale et particulièrement des revenus, et par conséquent un appauvrissement croissant de la grande majorité de la population.

Le MST lutte pour un changement réel qui puisse rééquilibrer la situation.

FDH, association européenne de coopération Nord-Sud, cherche à contribuer par des actions en Europe et des appuis au Sud, au changement des termes actuels des grandes inégalités sociales et économiques.

FDH cherche aussi à développer des relations de partenariat basées sur la réciprocité, la confiance politique mutuelle, et la co-responsabilité, ne se réduisant pas au seul financement de projets. En effet, le mode de coopération entre FDH et le MST s’étend à un soutien plus global: coordination des appuis auprès d’autres ONGs européennes, d’organismes gouvernementaux et internationaux (BIT), en donnant les moyens au MST de rechercher d’éventuelles possibilités de coopération décentralisée.

Mots-clés

accès à la terre, solidarité, coopération


, France, Brésil

Commentaire

Les relations actuelles entre FDH et le MST sont le résultat d’un partenariat qui s’est développé sur la base de la confiance, de la transparence, de la co-responsabilité et du partage des objectifs des deux organisations. Dans le cadre de ce partenariat, FDH et le MST ont décidé de :

- concrétiser les échanges d’expériences Sud-Sud, Sud-Nord et Nord-Sud : pour le MST, participation aux réflexions internes de FDH sur la situation générale en Amérique latine et au Brésil, appui et conseil dans la prospection d’autres partenaires brésiliens; soutien aux actions européennes de sensibilisation, d’éducation au développement. Pour FDH, appui aux programmes de formation et d’articulation du mouvement, soutien institutionnel et politique, accompagnement et soutien à la formation et consolidation du système de coopératives, articulation Sud-Sud.

- participer mutuellement aux événements insitutionnels importants : rencontre du MST avec une coalition d’agriculteurs de Belgique francophone et flamande avec comme prévision la possibilité que des dirigeants paysans belges aillent au Brésil, participation de FDH au troisième congrès du MST à Brasilia, participation du MST au 30e anniversaire de FDH.

FDH, au nom du partenariat, s’engage à :

- promouvoir le MST par le biais des medias et de la presse,

- encourager la création de réseaux ou de groupes solidaires avec le MST

- faciliter la prise de contact du MST avec d’autres organisations paysannes afin de les aider dans la mise en place de projets

- faciliter au MST l’accès à l’information concernant les démarches directes de financement auprès de l’Union européenne, et les différents mécanismes de cofinancement de la coopération officielle des pays européens dans laquelle FDH est présent.

Source

Document interne

FDH=FRERES DES HOMMES, Proposition pour une convention de partenariat entre le MST et Frères des Hommes-Europe (France); Programme indicatif de coopération entre le MST et FDH pour les années 1995 à 1998.

FDH (Frères des Hommes) - 9 rue de Savoie, 75006 Paris, FRANCE - Tél. : 33 (0)1 55 42 62 62 - Fax : 33 (0)1 43 29 99 77 - France - www.france-fdh.org - fdh (@) fdh.org

contact plan du site mentions légales