español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Bijoux et pierres précieuses en Thaïlande

Pierre JUDET

09 / 1996

La progression rapide de la production de bijoux et de pierres précieuses est exemplaire de la mobilisation des savoir-faire et des ressources de la région.

Les ventes de bijoux ont fait boule de neige au fil des ans (+33 % par an depuis 6 ans). La Thaïlande, avec des recettes d’exportations s’élevant à plus de US$ 1,5 milliard en 91 -auquel il convient d’ajouter US$ 900 millions de ventes aux touristes- est le second exportateur de joaillerie derrière l’Italie. Plus de 40 % des exportations sont dirigées vers le marché américain.

Même schéma pour les pierres précieuses : le Sri Lanka, qui jouissait d’une niche confortable, a été rattrapé par la Thaïlande qui devient le second exportateur derrière l’Inde -qu’elle dépassera probablement bientôt. Bangkok fait par ailleurs irruption dans le diamant (dominé par Anvers, Tel Aviv et New York): trois sociétés thaïlandaises ont été nommées l’année dernière "sigh holder" par la Sté de Beers (à l’origine de 80 % de l’approvisionnement mondial), privilège qui leur donne la possibilité d’acheter des pierres auprès du diamantaire sud-africain à l’occasion des enchères qu’il organise dix fois l’an à Londres.

L’origine de ces divers succès remonte aux années 1850, période à laquelle les premiers saphirs et rubis ont été trouvés dans les provinces de Battanbang et Chantaburi, ces gisements étant véritablement mis en valeur par les tailleurs et les négociants des Etats Shan qui avaient acquis leur expérience dans les mines de rubis de Mogk en Birmanie. Ces prémisses seront confortés en 1962, la nationalisation des mines birmanes par Ne Win donnant un élan déterminant à l’industrie thaïlandaise : les marchands et les industriels birmans se réfugieront à Bangkok où ils travailleront aussi bien les pierres thaïlandaises que les pierres exportées en contrebande de Birmanie, mais aussi du Cambodge et du Viêt-nam. La Thaïlande est le pays où se concentrent désormais ainsi plus de 80 % des gemmes de qualité traitées à travers le monde.

Au fil des ans, cette industrie s’est étoffée et, aujourd’hui, "Quality Color" est l’une des plus grandes entreprises mondiales de pierres semi-précieuses. Cette dernière et BH Group Intertrade viennent de réaliser une joint-venture avec une agence du Ministère de l’Industrie Lourde pour exploiter un site prometteur au Viêt-nam.

IREPD (Institut de Recherche Economique Production Développement) - UPMF BP 47, 39040 Grenoble Cedex. Tel 04 76 82 56 92. Fax 04 76 82 59 89 - France - web.upmf-grenoble.fr/lepii - lepii (@) upmf-grenoble.fr

contact plan du site mentions légales