español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Le Mexique dans l’ère du capitalisme post-moderne

Ni Etat maximum, ni Etat minimum mais un Etat optimum moderne et réformé, sachant reconnaître les potentialités de création des différents groupes sociaux

Pierre JUDET

09 / 1996

Dans un contexte de globalisation et d’interdépendance, R. Villaréal analyse la crise du "Vieil Etat protectionniste bienfaiteur" et préconise la construction de nouvelles bases sur lesquelles édifier un Etat à la fois "négociateur, promoteur du développement, régulateur et solidaire". Afin de réussir la réinsertion dans l’économie mondiale, il s’agit d’inventer de nouvelles articulations entre société, économie et Etat. C’est la condition pour fonder un nouvel ordre politique qui corresponde au processus de démocratisation.

Ni Etat maximum, ni Etat minimum mais un Etat optimum moderne et réformé, géré en souplesse et avec efficacité qui cesse de soupçonner ainsi que le faisait le vieil appareil interventionniste, toute initiative des particuliers. Un état solidaire, non pas omniprésent mais capable de répondre utilement aux demandes de la société. Un Etat juste et compact sachant reconnaître les potentialités de création des différents groupes sociaux. Un Etat qui promeut la concertation et qui, au plan international, sait appuyer la constitution par les firmes nationales, d’alliances stratégiques non subordonnées.

Libéralisme social va de pair avec politiques industrielles actives et sélectives, qu’il s’agisse de développement des Petites et Moyennes Industries, d’amélioration de la productivité ou de maîtrise de la technologie.

L’expérience "montre en effet (Asie)qu’un Etat, plus promoteur que régulateur joue un rôle de levier décisif pour le développement des entreprises privées".

Alors qu’il est difficile d’imaginer "de quelle façon le laisser faire sans aide ni guide ni contrôle serait capable de répondre aux défis majeurs du XXIème siècle".

Mots-clés

mondialisation, Etat, Etat et société civile, rôle de l’Etat, protectionnisme, conception de l’État, politique économique, processus de démocratisation, réforme de l’Etat, transition politique, concertation, politique industrielle, productivité, intervention de l’Etat


, Mexique

Source

Livre

VILLAREAL, René, Liberalismo social y reforma del estadoMéxico en la era del capitalismo post moderno, Ed. Nacional Financiera, 1993 (Mexique)

IREPD (Institut de Recherche Economique Production Développement) - UPMF BP 47, 39040 Grenoble Cedex. Tel 04 76 82 56 92. Fax 04 76 82 59 89 - France - web.upmf-grenoble.fr/lepii - lepii (@) upmf-grenoble.fr

contact plan du site mentions légales