español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’Asie monte en puissance : elle apprend à dire non à l’Occident -2-

Pierre JUDET

09 / 1996

Suite de la fiche (1)

Les dirigeants Chinois estiment que leur économie est devenue si importante pour les Américains que les Etats-Unis seraient les perdants si les droits de douanes étaient augmentés à cause du problème des Droits de l’Homme.

Nous avons des systèmes de valeur différents, reconnait Carla A. Hills, ancienne responsable américaine du Commerce. "Les Etats-Unis doivent respecter l’Asie", avertit-elle.

Alors qu’un faux pas peut coûter cher, une coopération avec des Asiatiques plus confiants peut être profitable, fait remarquer C. Fred Bezrgsten : "En matière économique, je crois que les Etats-Unis auraient tout intérêt à accepter de partager leur leadership avec les Asiatiques".

Mais de nombreux Asiatiques préfèrent à cela une solidarité panasiatique. Le Dr Mahatir, par exemple, avait le premier lancé le mot d’ordre d’une "politique tournée vers l’Est", en exhortant les Asiatiques à apprendre les uns des autres. Il a d’ailleurs développé en Malaisie, avec l’aide japonaise, une industrie automobile ainsi que des activités "high-tech".

L’idéal panasiatique ne s’impose toutefois pas aussi facilement dans toute la région. A Manille, par exemple, la Presse a été choquée par les leçons de Lee Kwan Yew à Ramos sur les vertus d’une société plus rigoureuse et moins libre. Les reproches de cette presse n’ont pas tenu compte d’un élément essentiel dans l’affirmation de la région qui est la solidarité culturelle chinoise. Car les importantes communautés chinoises de Taïwan, Hong-Kong, Singapour, Thaïlande, Malaisie et Indonésie sont en train de découvrir un motif de fierté et d’intérêt dans l’évolution de la Chine réformiste. Après trois décennies de troubles liés au régime communiste, l’économie chinoise a connu une croissance annuelle de 9% depuis qu’il y a 15 ans, Monsieur Deng a proclamé l’ouverture.

Selon un ministre de Singapour, alors que la population américaine a augmenté de 41% depuis 1960, les crimes ont progressé de 560%, les naissances illégitimes de 419% et les suicides de jeunes de 200%. Les Américains vont réaliser, en regardant l’Asie, que leur société a été déviée dans une seule direction, consistant à libérer l’individu en emprisonnant la société.

L’Asie devient capable de rivaliser avec l’Occident dans les domaines d’excellence de l’Occident, y compris dans des spectacles faisant appel à des orchestres symphoniques ainsi qu’à des chanteurs prestigieux tels que Luciano Pavarotti récemment invité à un grand show à l’occasion de l’inauguration d’un complexe touristique sur le détroit de Malacca.

La symbolique de cette venue est claire. Non seulement l’Asie a les moyens de se payer les meilleurs spectacles mais son héritage est assez vaste pour intégrer la culture occidentale aussi bien que la culture orientale. En venant en Malaisie, selon le Dr Mahatir, M. Pavarotti a transcendé les frontières physiques, sociales aussi bien qu’idéologiques.

IREPD (Institut de Recherche Economique Production Développement) - UPMF BP 47, 39040 Grenoble Cedex. Tel 04 76 82 56 92. Fax 04 76 82 59 89 - France - web.upmf-grenoble.fr/lepii - lepii (@) upmf-grenoble.fr

contact plan du site mentions légales