español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Les conséquences de la situation écologique sur l’état de santé des populations de l’Oblast de Sverdlovsk

Eléna VOLYNKINA

08 / 1996

Située au centre de la Russie, la région de l’Oural a été, et reste dans une moindre mesure, un grand pôle industriel. Cette forte concentration d’industries n’est pas sans effets sur l’environnement et les conditions de vie des populations. Une étude du bureau des statistiques médicales de l’Oblast d’Ekaterinbourg a tenté de mettre en lumière les conséquences des risques écologiques pour la santé des populations.

Les risques principaux pesants sur la santé de la population sont les pollutions chimiques et bactériologiques de l’eau potable, des aliments, du sol et de l’air. Cependant les facteurs de risque qui déterminent l’état de santé de la population de l’oblast de Sverdlovsk, ont pour chacun des territoires de l’oblast un coefficient d’activité spécifique, qui influe sur les différents indicateurs formant l’état de santé des groupes de population. Ainsi pour les grands centres industriels, sur le fond commun des facteurs de risques socio-économiques et personnels, l’impact des risques écologiques est décuplé. L’évaluation globale de l’état de santé de la population selon différents taux de maladies et de mortalité, permet de dresser la liste des territoires « les plus écologiquement défavorisés » : les villes d’Ekaterinbourg, d’Abiest, de Rievda, de Krasnotourinsk, de Krasno-Ouralsk, de Piervo-Ouralsk,de Katchkanar, de Nijni-Taguil, de Kamiensk-Ouralsky et d’Irbit ; les « rayons » (découpage administratif proche des arrondissements) d’Alapaïevsk, de Bogdanovitchesk, d’Irbit, de Nieviansk.

La situation écologique de Nijni-Taguil montre la détérioration de l’état de santé de la population. L’étude de 27 indicateurs médicaux fait ressortir une aggravation des taux de maladie et une augmentation des tumeurs chez les adultes et les enfants. On remarque, entre autres, une baisse globale de l’immunité, une augmentation des maladies de l’appareil respiratoire et des organes sensoriels, de l’asthme bronchitique, une hausse des anomalies congénitales chez les enfants, de fréquents accouchements prématurés etc. De plus à Nijni-Taguil 80% des maladies de l’appareil respiratoire chez les enfants (principales pathologies) et 44% chez les adultes sont directement liées à la pollution atmosphérique. De façon semblable on a pu déterminer que 22 taux de maladie à Krasnotourinsk et 19 à Krasno-Ouralsk dépendent directement des conditions écologiques. A Ekaterinbourg 23 taux de maladie ont un lien avec l’environnement écologique général, 15 à Piervo-Ouralsk et plus de 30 à Kirovgrad.

La pollution de l’eau est devenue ces dernières années un facteur aggravant les risques dans la majorité des villes et rayons de l’oblast. D’après les résultats de l’analyse des données concernant l’oblast de Sverdlovsk il s’avère que la pollution chimique de l’eau est responsable de nombreuses maladies de la peau et des tissus sous-cutanés, de pathologies des femmes enceintes et des nourrissons, de maladies du système digestif et intestinal, de maladies du sytème nerveux et des organes sensoriels. De plus, l’eau potable chlorée possède une forte coloration liée à la pollution organique des sources qui, en se combinant avec le chlore produit des dérivés toxiques cancérigènes peuvent être responsables de cancers et de fausses couches.

En une année on a enregistré sur l’oblast 13 000 nouveaux cas de cancer par rapport à l’année précédente, 40% des personnes touchées sont en âge de travailler. Les facteurs de risque sont liés à la durée de vie à proximité d’usines rejetant de fortes concentrations d’émanations nocives, et conditionnent l’apparition de cancers des poumons, de l’estomac, de l’hemoblast chez les hommes, de cancers du sein, de l’estomac, des organes génitaux chez les femmes. Dans les zones présentant de telles condition de vie le risque de développer un cancer est 30 à 70 fois plus élevé qu’ailleurs.

Le fort pourcentage des maladies et des décès liés aux conditions à la pollution induit d’important préjudices économiques. Par exemples pour la ville de Kamiensk-Oural les pertes financières dues au coût de la pollution (augmentation des frais médicaux, allocation pour handicap, perte de la force de travail etc.) s’élèvent à 1 297 milliards de roubles dont 37 milliards liés à l’augmentation des décès à cause des cancers et 0.7 milliard lié à l’augmentation des problèmes de santé des femmes pendant leur grossesse et au cours de l’accouchement.

Pour l’oblast de Sverdlovsk en général et les villes en particulier il apparaît urgent d’établir une stratégie de développement du territoire gérant les risques qui déterminent la santé de la population en tenant compte de priorités telles que le degré de risque encouru par les populations vivant sur des zones contaminées, l’étude des possibilités de faire diminuer ou d’éliminer les dangers, l’information de l’opinion publique au sujet des risque encourus.

Mots-clés

santé, environnement, santé et environnement, dégradation de l’environnement, pollution chimique, pollution de l’eau, pollution atmosphérique, pollution des sols


, Russie, Oural

dossier

Regards croisés sur la gestion de l’eau

Commentaire

L’Oural est la seule région de Russie en 1995 dont le taux de mortalité est supérieur au taux de natalité. Les fortes concentrations d’industries polluantes ne sont pas étrangères à l’explication de ce phénomène. L’étude des conséquences des pollutions minières et industrielles sur l’état de santé des populations révèle des situations alarmantes.

Source

BEKHTER,L., Rapport sur la région de l’Oural mars 1995

Association France Oural - 14, rue des Tapisseries, 75017 Paris, FRANCE - Tél : +33 (0)1 46 22 55 18 / +33 (0)9 51 33 55 18 - Fax : +33 (0)9 56 33 55 18 - France - www.france-oural.org - franural (@) free.fr

contact plan du site mentions légales