español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Une organisation non gouvernementale russe au service de la paix et de la démocratie, depuis 1989

L’association La paix civile

Arthur MALININE

08 / 1996

L’association "La paix civile" voit le jour en 1989, durant la perestroika. Il s’agit d’une organisation non-gouvernementale, fondée par T.Tairov, son actuel président. T.Tairov est un ancien dissident, spécialiste du droit international et aujourd’hui professeur de droit à l’Université américaine de Moscou.

Durant la perestroika, l’association prone un soutien critique à Mikhail Gorbatchev. Elle remet en cause certaines de ses décisions de politique intérieure mais soutient sa politique extérieure et notamment la réunification de l’Allemagne. Aujourd’hui, l’association a pour but de promouvoir la paix et la démocratie en Russie, la coopération internationale pour le désarmement et la stabilité en Europe, l’éducation de la nouvelle classe politique, la diffusion d’informations sur la construction démocratique dans d’autres pays post-totalitaires et enfin, de promouvoir la défense des droits de l’homme, et plus particulièrement des droits des minorités, en Russie. Comme l’indique sa vice-présidente, Margarité Borisovna Lobatcheva, "l’association est proche des principes sociaux-démocrates. Elle est plutôt pacifiste, même si ce pacifisme n’est pas radical. Elle soutient le désarmement et considère que tout conflit doit être réglé pacifiquement". Depuis l’arrivée au pouvoir de Boris Eltsine, les relations entre le pouvoir et l’association sont mauvaises. Les membres de la paix civile dénoncent la guerre en Tchétchénie et les dérives du pouvoir russe. Ils dénoncent aussi le silence observé par les responsables occidentaux sur cette question.

La spécificité de l’association "La paix civile" réside dans son caractère pluriel. Lors de sa création, elle regroupe d’autres organisations issues de la société civile tel que la Fondation pour les innovations sociales, le mouvement "Militaire pour la démocratie", l’Union socio-écologique, la Fondation pour les Initiatives humanitaires, l’Association "Dialogues et cultures"... L’association "La paix civile" peut être qualifiée d’association "parapluie". Un certain nombre de mouvements la composant l’ont quittée au fil des années. Quatre organisations la composent actuellement: Militaires pour la démocratie, le Comité des mères de soldats de Russie, l’Association pour les programmes sociaux "Bogatyry" et la Fondation pour les initiatives humanitaires. L’originalité de l’association "La paix civile" tient au fait que des mouvements la composant ont atteint une notoriété supérieure à la sienne, il en est ainsi du Comité des mères de soldats de Russie. Outre ces organisations, "La paix civile" compte entre 250 et 300 adhérents individuels: universitaires, députés locaux, membres de partis politiques, journalistes, officiers à la retraite, defenseurs des droits de l’homme... L’association a été enregistrée officiellement à plusieurs reprises après 1989, au fil des changements politiques intervenus en URSS et en Russie. Son dernier enregistrement officiel date du 17 novembre 1992 au Département de la Justice de la ville de Moscou

Les méthodes de travail de l’association sont variées. Elle organise des séminaires et des table-rondes sur différents sujets et avec la participation de représentants de tout le spectre de la société. De tels séminaires sont généralement organisés en collaboration avec des institutions universitaires ou d’autres organisations sociales.En janvier 1995, par exemple, elle organise une conférence intitulée "Les conflits postsoviétiques et la Russie", en collaboration avec l’Institut de l’économie mondiale et des relations internationales (IMEMO)et le Centre international Olof Palme. L’association "La paix civile" dispose de relais et de contacts dans de nombreuses villes de Russie mais aussi dans les pays de la Communauté des Etats Indépendants comme le Kazakhstan, l’Ukraine et la Biélorussie. Lorsqu’elle dispose de fonds, l’association publie les actes des séminaires qu’elle organise.

La récolte de fonds constitue l’une des préoccupations de l’association. L’Etat ne lui verse en effet aucune subvention. L’association bénéficie du soutien de différentes fondations, de donations individuelles. Elle a surtout bénéficié de financements des programmes européens PHARE et TACIS.

Mots-clés

association, irénologie, paix et démocratie, construction de la paix, artisan de paix, éducation à la paix, citoyenneté


, Russie

Commentaire

L’association "La paix civile" est une organisation sérieuse dans ses principes et dans son fonctionnement. Toutefois, elle semble pâtir actuellement d’une diminution de ses subventions et d’une baisse de motivation de ses membres. L’association a beaucoup recruté dans le feu de la perestroika mais semble avoir du mal à renouveler ses membres aujourd’hui. Ses responsables actuels sont en place depuis la création de l’association.

Notes

Entretien avec LOBATCHEVA, Margarita

Source

Texte original ; Entretien

(RUSSIE)

Association France Oural - 14, rue des Tapisseries, 75017 Paris, FRANCE - Tél : +33 (0)1 46 22 55 18 / +33 (0)9 51 33 55 18 - Fax : +33 (0)9 56 33 55 18 - France - www.france-oural.org - franural (@) free.fr

contact plan du site mentions légales