español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La Savine à Marseille : la réhabilitation

Une nouvelle démarche pour l’organisme HLM

Paul DALMAS ALFONSI

12 / 1993

A la Savine (15è arrondissement de Marseille, quartiers nord), les choix opérationnels de l’organisme HLM (la Logirem)en 1990 peuvent s’énoncer ainsi:

- lieu d’intervention défini par le quartier et non la cité;

- double responsabilité confiée à des équipes de projet: la gestion immobilière alliée à la mise en oeuvre du projet de quartier;

- évaluation en continu de l’adéquation des réalisations aux objectifs;

- action de terrain sous-tendue par une stratégie de quartier différenciée (actions curatives, préventives ou d’amélioration simple). Défini comme une démarche et non comme un outil standard, le processus de travail -élaboré par l’organisme pour le montage de la réhabilitation- répond à trois objectifs:

* permettre une réflexion concertée de l’ensemble des partenaires;

* favoriser la participation des habitants;

* définir un projet global sur le quartier.

Les différentes phases regroupent:

- le diagnostic, en quatre volets (gestion de l’organisme, travail d’audit interne et remise en cause des pratiques, pour les adapter aux réalités objectives du quartier; aspect social, par la réalisation et le traitement d"enquêtes préparées en partenariat avec les acteurs de terrain; état du bâti, assorti de bilans spécifiques; aspect urbain, tant du point de vue du fonctionnement interne de la cité que de son intégration à la ville);

- l’analyse croisée des éléments recueillis par la définition d’hypothèses d’intervention (issues de l’inventaire des besoins et des attentes, mais aussi des contraintes techniques et financières);

- la concertation avec les locataires et intervenants (elle conduit à la mise en oeuvre immédiate d’actions légères);

- le choix d’un programme global d’action, synthèse des diagnostics et de la concertation (une étape importante mais non figée et susceptible d’améliorations).

Le principe de la concertation traverse tous les processus:

1. par l’association de représentants aux groupes de travail dans la phase de diagnostic;

2. par le mode d’enquête sociologique, conçu au plus prêt de la relation avec la population;

3. par la mise en place d’une équipe d’accompagnement du dipositif, chargée de l’information et de la communication.

Il s’agit d’une procédure de travail "vivante". Les interactions y sont nombreuses, impulsées par le groupe de pilotage et favorisées par les réactions de terrain. Face aux handicaps de tous ordres accumulés à la Savine, les atouts sont importants: site exceptionnel, fort potentiel associatif, nette volonté de restructuration interne de l’organisme (afin de mieux organiser le dialogue), perspectives d’accords partenariaux extérieurs, exhumation d’un savoir accumulé, etc. Mais l’entreprise ne peut aboutir sans la stabilité dans la durée et la force économique et, donc, un travail collectif et partenarial très large (circulation de l’information, association des institutions, etc.). Fin 1990, des éléments concrets sont effectifs: projet de "développement intercommunautaire" (rencontre d’associations pour la définition d’un programme d’insertion des diverses communautés), mise à disposition de locaux (lieu de culte, centre sanitaire, médiathèque, etc.), actions d’insertion par l’économique et d’alphabétisation... La participation des habitants témoigne du désir commun de "faire revivre la Savine".

Mots-clés

logement, logement social, réhabilitation de l’habitat, concertation


, France, Bouches-du-Rhône, Marseille

Notes

Cette fiche a été réalisée dans le cadre de l’évaluation de la politique de réhabilitation du logement social, animée par la Direction de l’Habitat et de la Construction du Ministère de l’Equipement, du Logement et des Transports, Arche de la Défense, Paroi Sud, 92055 Paris-La Défense Cedex 04

Source

Littérature grise

COUDRY, Béatrice, DIRECTION REGIONALE DE L'EQUIPEMENT PROVENCE ALPES COTE D'AZUR (DRE PACA); ATELIER REGIONAL RENCONTRE REHABILITATION PACA (France)

CEDIDELP (Centre de Documentation Internationale pour le Développement les Libertés et la Paix) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 40 09 15 81 - France - www.ritimo.org/cedidelp - cedidelp (@) ritimo.org

contact plan du site mentions légales