español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Réseau de communication entre femmes

D’une expérience de coordination bi-nationale à un réseau régional

Mabel GABARRA

10 / 1995

Le "Réseau de communication régionale entre femmes (Argentine-Uruguay)" est né en 1988 à l’initiative de quatre organisations de femmes de ces deux pays, dont Indeso Mujer. Il s’est constitué pour être un espace de socialisation d’expériences, de circulation de l’information et de formation des femmes en vue de favoriser leur progression dans une perspective de "genre" (relations hommes-femmes).

En 1993, ce réseau organisait un séminaire-atelier sur les mouvements de femmes dans la région du Mercosur, avec des intervenantes d’Argentine, du Brésil, du Paraguay et d’Uruguay. Les débats de déroulèrent autour de quatre axes : existence et visibilité politique du mouvement des femmes dans chacun des pays, autonomie du mouvement, relations avec l’Etat, perspectives du mouvement dans la région.

Après les exposés des intervenantes, les participantes travaillèrent en ateliers dont les résultats furent présentés lors de la session plénière finale.

Ce séminaire marqua une première étape dans le diagnostic et pour les perspectives d’un travail coordonné parmi les femmes des quatre pays du Mercosur.

En 1994, le réseau convoquait un second séminaire-atelier qui eut lieu à Rosario (Argentine). Son thème était centré sur la condition de la femme dans le Mercosur. Des personnes-ressources appartenant aux quatre pays de cette région traitèrent de la situation particulière des femmes dans les domaines de la santé, de l’éducation, du travail, de l’environnement, en vue d’analyser quelles étaient les réalités à partir desquelles le processus d’intégration régionale serait mis en oeuvre. Ce séminaire démontra la grande méconnaissance des participantes quant à ces thèmes.

En octobre 1995, le réseau organisait une autre rencontre à Rosario. Y participèrent des femmes de trois régions d’Argentine (Rosario, Buenos Aires, Cordoba), de toutes les régions de l’Uruguay et du sud du Brésil. Consacrée aux thèmes concernant le Mercosur, elle permit de partager les expériences et les informations sur l’intégration régionale en cours existant dans chaque pays. En outre, cette rencontre formalisa l’intégration des Brésiliennes au réseau.

C’est ainsi que s’est mis en marche ce que nous appelons aujourd’hui le "Réseau de communication entre femmes des pays du Mercosur". Dans un premier temps, ce réseau s’est donné comme objectifs la socialisation de toute l’information existant dans la région sur le processus d’intégration, la formation des groupes appartenant au réseau et la publication d’un journal régional. Des groupes locaux se sont formés dans chaque pays, car le réseau est d’ores et déjà associé à des serveurs nationaux faisant partie de APC (Alternex au Brésil, Chasque en Uruguay, Wamini-Tau en Argentine).

Nous constatons que l’intégration régionale est un projet de concentration du grand capital qui tente de consolider ainsi dans la région le modèle libéral qui règne aujourd’hui dans les quatre pays de la région, que la plus grande partie des habitants de ces pays sera exclue de cette intégration alors qu’elle est supposée avoir été créée en vue du développement de la région et que les femmes, compte tenu de leur situation spécifique, en seront les principales perdantes. Nous voulons collaborer pour que cette intégration imposée se transforme en une intégration qui permette le développement et le bien-être des populations de la région et qui ne soit pas un pas de plus vers leur exclusion des grands secteurs économiques.

Mots-clés

femme, intégration régionale, accès des femmes à la politique, mouvement social, réseau de communication, conditions de vie, libéralisme, MERCOSUR, organisation de femmes


, Argentine, Uruguay, Brésil, Paraguay

dossier

Quand les femmes se mobilisent pour la paix, la citoyenneté, l’égalité des droits

Notes

Fiche originale en espagnol, traduite par Jacqueline GELVEZ (RITIMO-CDTM), MFN 4752.

Source

Présentation d’organisme ; Texte original

INDESO MUJER (Instituto de Estudios Juridico Sociales de la Mujer) - Balcarce 357.2000 Rosario, ARGENTINA - Tel/Fax 0341-4402369 - Argentine - www.indesomujer.org.ar - indesomujer (@) uolsinectis.com.ar

contact plan du site mentions légales