español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

A Marseille, répondre au mal vivre par la participation de tous les acteurs

L’organisme des HLM : Habitations à Loyer Modéré, comme gestionnaire social

Paul DALMAS ALFONSI

12 / 1993

Dès 1985, à la Savine (15è arrondissement de Marseille, dans les quartiers nord), la perception d’un mal de vivre généralisé frappe l’équipe de gestion mise en place par l’organisme HLM (la LOGIREM). Les principales carctéristiques de la situation du groupe sont les suivantes:

- phénomène de captivité des habitants de la cité et développement du sentiment d’exclusion,

- surdensité des logements ; effet d’empilement et d’uniformité ; organisation anarchique de la cité, source de tensions, voire de rejet,

- climat difficile de cohabitation, compliqué par des difficultés d’intégration pour certaines des nombreuses ethnies présentes.

L’équipe se voit, de fait, bien davantage mobilisée par les problèmes sociaux que par les questions techniques. Les situations à gérer, parfois explosives, la conduisent aux limites de l’assistanat pour éviter la désintégration de la cité.

Les souhaits exprimés pour une redynamisation de la vie dans la cité peuvent s’énoncer ainsi:

- saisir la mesure des véritables problèmes posés (cela relève de la "prise de conscience"),

- rechercher un consensus entre gestionnaire, usagers, associations,

- "trouver un terrain d’entente" pour gérer les intérêts parfois contradictoires et s’accorder sur les orientations communes (ce peut-être par le biais de groupes de travail),

- s’appuyer, à cet effet, sur les concierges (leur rôle déterminant d’animateurs est à développer), sur les leaders naturels et les associations (au fait des préoccupations des usagers et aptes à créer la médiation, impulser une dynamique),

- responsabiliser les habitants par l’information et le dialogue,

- arrêter les choix techniques et le mode d’action en pleine conscience des avis et besoins immédiats des bénéficiaires.

Pour la Savine, une "réhabilitation urbaine" : Tendre vers cela a été, en 1990, la philosophie du projet architectural d’aménagement élaboré. Sachant que, pour atteindre son ambition, cette réflexion nécessiterait d’être portée par l’ensemble des partenaires jusqu’au projet de requalification, elle s’est proposée, d’abord, de retrouver une cohérence dans l’organisation de l’espace à partir de l’analyse du dysfonctionnement général de la cité.

Les principes : désenclaver (désenclavement urbain mais aussi reprise de l’organisation kafkaïenne de la desserte interne), détruire (allégement du plan masse), reconstituer, créer, construire. Le parti général : des unités de résidence (160 logements chacune environ), ayant une identité propre vis-à-vis de l’ensemble, un centre de vie, une structure cohérente, un rapport végétal/bâti équilibré.

Le plan d’aménagement général proposé représente un travail qualifié de "grande ambition", de "longue haleine" et nécessitant "le partenariat le plus large". Cette réflexion sur la Savine met l’accent sur la nécessité de :

- rééquiper le quartier pour qu’il assure véritablement sa fonction,

- créer une continuité dans le bâti assurant une transition avec la zone pavillonnaire proche (diversification du tissu urbain par une construction plus modeste à proximité),

- diversifier la typologie des logements à l’intérieur de la cité (quatre types de cellules seulement).

A l’époque où cette expérience est relatée (mai 1990), reste à mener tout un travail de réflexion sur les solutions préconisées et les orientations à prendre, ainsi que la phase de concertation avec les habitants.

Mots-clés

habitat, logement social, information, réhabilitation de l’habitat, aménagement urbain, participation populaire, construction de logement, conflit de voisinage, organisation de quartier


, France, Marseille

Notes

Cette fiche a été réalisée dans le cadre de l’évaluation de la politique de réhabilitation du logement social, animée par la Direction de l’Habitat et de la Construction du Ministère de l’Equipement, du Logement et des Transports, Arche de la Défense, Paroi Sud, 92055 Paris-La Défense Cedex 04.

Source

Littérature grise

COUDRY, Béatrice, DIRECTION REGIONALE DE L'EQUIPEMENT PROVENCE ALPES COTE D'AZUR (DDE PACA); ATELIER REGIONAL RENCONTRE REHABILITATION PACA (France)

CEDIDELP (Centre de Documentation Internationale pour le Développement les Libertés et la Paix) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 40 09 15 81 - France - www.ritimo.org/cedidelp - cedidelp (@) ritimo.org

contact plan du site mentions légales