español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Du politique à l’action locale, le rôle de médiateur des ONG

Deux études de cas en Equateur et en Bolivie

Pierre Yves GUIHENEUF

04 / 1996

Au-delà de l’action locale, quel rôle les Ong peuvent-elles jouer ? A travers l’exemple de deux d’entre elles (ANDES - Alimentacion, Nutricion, Desarrollo- en Equateur et PROAGRO - Promotores agropecuarios- en Bolivie), les débats suscités par les Séminaires de Saint-Sabin ont mis en évidence la fonction d’interface que ces organisations peuvent avoir entre une société locale et une société englobante, entre l’économie de troc et le marché, entre les villages et l’université.

En Equateur, l’Ong intervient sur la formation des futurs cadres du développement, à partir des problèmes d’alimentation et de nutrition. En Bolivie, sur la planification régionale du développement, à partir de l’économie agricole. C’est là une caractéristique commune à ces deux projets : le souci de placer leur action dans la perspective d’une action globale de changement et d’en pérenniser les effets. L’action locale, dans cette perspective, n’est ni un point de départ ni un aboutissement. C’est une étape intermédiaire dans une démarche qui part d’un constat global - mais non pas général : le diagnostic est précis et adapté aux spécificités nationales- et qui vise à changer l’espace "macro".

Pour cela, le pragmatisme est de rigueur : pour changer le système, il faut s’y insérer. Pas question de nier l’insertion des producteurs dans le marché ou dans la société nationale et de tenter un utopique retour vers l’autonomie. Il s’agit au contraire d’accepter des changements en tentant d’y gagner des espaces de liberté. En Equateur, les responsables du projet inscrivent leurs options dans les cursus universitaires et préfèrent aller moins vite qu’ils ne pourraient le faire pour éviter de rompre le dialogue avec les autorités locales. En Bolivie, ils négocient avec les responsables du développement régional et finissent par créer un organisme de planification regroupant des institutions publiques et des organisations populaires. De complexes jeux d’alliances permettent aux acteurs locaux d’améliorer leur impact et de rechercher des résultats vraiment durables. Négocier sans perdre de vue ses objectifs à long terme, accepter les compromis sans se renier : cette démarche suppose une certaine maturité et une grande transparence, notamment vis-à-vis des paysans, afin d’éviter une rupture entre les instances dirigeantes et "la base".

Dans ces projets, l’Ong joue un rôle de médiateur entre deux mondes plutôt qu’un rôle - souvent revendiqué - de moteur des processus de changement. Elle accompagne et elle guide de façon à ce que les populations paysannes et les professionnels locaux jouent un rôle protagonique et se considèrent comme partenaires. Cette option n’est pas exempte de questions : comment se distribue le pouvoir de décision ? Qui contrôle les flux financiers ? Qui fixe les priorités du développement ? Comment sont gérés les conflits de valeurs entre paysans et Ong ? Des questions soulevées lors des débats et auxquelles il n’est pas toujours apporté de réponses. Mais ce type d’expérience ouvre cependant des pistes aux Ong pour reconsidérer leur rôle dans les processus de changement social.

Mots-clés

ONG, médiation, relations micro macro, société civile, organisation paysanne, formation de cadres, recherche et formation, développement rural, changement économique, éducation et changement social, changement social, montage institutionnel


, Équateur, Bolivie

Source

Compte rendu de colloque, conférence, séminaire,…

FPH=FONDATION CHARLES LEOPOLD MAYER POUR LE PROGRES DE L'HOMME, Du politique à l'action locale. Le rôle de médiateur des ONG, FPH in. Document de travail, 1995 (France), n° 65

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - France - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contact plan du site mentions légales