español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Soutenir les agriculteurs du Sud Liban

04 / 1993

Bien que le processus de paix s’impose au Liban en cette année 1993, le Sud du pays subit encore une situation de belligérance et d’insécurité extrêmes entre les occupants israéliens et leurs alliés, d’une part, et les milices chiites et leurs alliés, de l’autre. En outre, l’ouverture des frontières économiques avec la Syrie a renforcé les effets de la guerre sur l’agriculture de cette région par la concurrence de produits subventionnées. S’ajoute à ce marasme l’absence de structures étatiques qui puissent soutenir un secteur fragile économiquement et socialement, alors que les retours des habitants vers leurs anciens lieux d’habitation se confirment.

Le projet de l’association Solidarité Développement dans cette région vise à la fois à renforcer les structures collectives de gestion et d’initiative et à renforcer la structure économique agricole de cette région. Le but recherché est, à court et moyen terme, de freiner l’exode rural et le dépeuplement du Sud du Liban, exode qui irait dans le sens des pressions israéliennes et de leurs alliés, puisqu’il les laisserait souverains sur un territoire libre. A plus long terme, le but est de structurer des perspectives agricoles et économiques viables pour des zones défavorisées par leur relief et leur hydrologie.

Dans ce sens, le projet tente de dépasser des relations d’assistanat, qui n’auraient d’effet qu’à très court terme, pour aider ces paysans à structurer leurs projets et à acquérir de nouveaux moyens pour continuer à produire en commun. En effet, l’association est convaincue que c’est en commun qu’ils parviendront le mieux à renforcer leurs structures sociales et productives, à améliorer leur revenu et à le défendre par la suite au niveau d’une organisation professionnelle agricole.

C’est dans cette perspective que Solidarité Développement intervient à trois niveaux:

-aide à l’investissement en matériel agricole, partiellement sous forme de don, partiellement sous forme de prêts;

-aide à l’investissement en travaux d’infrastructures, et notamment en ce qui concerne les aménagements hydrauliques;

-formation professionelle et appui technique, sous la forme de séminaire et de sessions de vulgarisation, afin de développer les compétences tant techniques que dans le domaine de la gestion et de l’organisation.

Mots-clés

agriculture, organisation paysanne, guerre


, Liban, Liban Sud

Commentaire

Ce projet tente d’agir à la fois sur les niveaux social et technico-économique, tout en affichant un objectif à caractère politique. C’ est sa richesse et sa difficulté: comment, de pair, construire une alternative économique alors que les conditions sont encore totalement incertaines régionalement et nationalement; consolider une structure sociale mise à mal par des déplacements et des fractures; et répondre à l’objectif à court terme de maintenir les paysans sur leurs terres?

La réalisation de ce projet requiert une grande souplesse en maintenant les visées originelles de transfert de compétences et de savoir-faire, de mise en place de structure solides et durables. Dans ce processus, l’adhésion des paysans eux-même est primordiale: ils doivent être partie prenante de cette dynamique, acteurs et non seulement bénéficiaires, ne pas se laisser prendre à l’urgence mais continuer à construire un futur pourtant hypothétique. Un bilan de cette action s’impose en 1994 au terme des trois ans de ce projet.

Notes

Informations extraites de divers rapports de l’association Solidarité Développement, Saïda.

Source

Rapport

SOLIDARITE DEVELOPPEMENT

CIMADE - 64 rue Clisson, 75013 Paris, FRANCE - Tél. : 01 44 18 60 50 - Fax : 01 45 56 08 59 - France - www.cimade.org - infos (@) cimade.org

contact plan du site mentions légales