español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Frais Vallon ou la transformation d’une cité

Du grand ensemble au quartier de Marseille

Paul DALMAS ALFONSI

12 / 1993

L’expérience de cette cité se caractérise par une problématique difficile dès l’origine et une ré-intervention 8 ans après ce qui fut la 1ère opération H.V.S. (Habitat et vie sociale)à Marseille et l’une des 1ères en France. C’est là une occasion d’expliciter le long terme d’une requalification. Autre aspect, l’ambition de l’organisme HLM d’aborder, à travers la réhabilitation, des thèmes aussi divers que le concept de réhabilitation permanente, la stratégie de quartier et l’intégration urbaine, la transformation de l’image et la réputation, la concertation avec les habitants comme méthode d’approche de la requalification, le partenariat avec le tissu associatif comme base de débat permanent.

Située au N.E. de Marseille (13è arrondissement), à 7 km du Vieux Port et à proximité du noyau villageois de la Rose, la cité s’apparente à un quartier ou à une petite ville: 5000 habitants environ, 1489 logements, 15 bâtiments (du R+4 au R+23). Dès sa construction, très rapide, en 1962-63, cette "cité-champignon" connaît un mauvais départ. La 1ère tranche (1000 HLMO - Habitation à loyer modéré ordinaire)accueille des familles venues de l’habitat insalubre et des cités d’urgence. La seconde, aussitôt après, relève du Programme spécial pour rapatriés.

Les équipements sont totalement absents, les zones d’emploi éloignées. Une cité-dortoir mal desservie, en pleine campagne, étrangère au noyau villageois de la Rose qui la rejette, peuplée de familles déracinées, en situation précaire. Sa renommée est négative. Le climat social est très tendu. Le laisser-faire des années 60 conduit à une situation explosive: conflits, dégradations, vandalisme; les familles les plus aptes à l’intégration ont quitté la cité; 300 logements sont vacants, les espaces libres à l’abandon, dégradés, comme le bâti. La cité vit repliée sur elle-même.

L’expérience HVS, menée de 1976 à 1981, avec nombre de difficultés liées à son caractère novateur, mais aussi une implication forte de l’office HLM pour reprendre la sitution en main, permet d’éviter le pire. Cette époque voit:

- la création de dispositifs sociaux et techniques;

- le lancement d’un programme pluri-annuel sur le bâti, les équipements, l’environnement;

- la naissance d’une association de locataires;

- l’expérience de décentralisation de la gestion locative;

- l’arrivée déterminante du métro.

Cette opération, si elle ne satisfait pas vraiment les attentes des habitants, a du moins la vertu de mobiliser les partenaires, d’améliorer le fonctionnement de la cité (mise aux normes d’habitabilité des logements)et de freiner le processus de dégradation.

1988: les clignotants sont à nouveau allumés: vacance croissante, dettes locatives importantes (absence d’APL, charges élevées), désordres techniques, problèmes de gestion et d’abandon des espaces extérieurs, climat d’insécurité que la rumeur, d’ailleurs, démultiplie... Face à une réhabilitation non terminée, à des dysfonctionnements renaissants et à une image négative persistante à l’extérieur, il s’agit de reprendre l’action en s’appuyant sur les atouts existants: une cité bien située dans la ville, un niveau d’équipements désormais satisfaisants, un fort sentiment d’appartenance au quartier chez ses habitants, une vie associative développée, etc.

Mots-clés

logement, logement social, réhabilitation de l’habitat, échec, insécurité, quartier urbain


, France, Marseille, Bouches-du-Rhône

Notes

Cette fiche a été réalisée dans le cadre de l’évaluation de la politique de réhabilitation du logement social, animée par la Direction de l’Habitat et de la Construction du Ministère de l’Equipement, du Logement et des Transports, Arche de la Défense, Paroi Sud, 92055 Paris-La Défense Cedex 04

Source

Littérature grise

COUDRY, Béatrice, DIRECTION REGIONALE DE L'EQUIPEMENT PROVENCE ALPES COTE D'AZUR (DRE PACA); ATELIER REGIONAL RENCONTRE REHABILITATION PACA

CEDIDELP (Centre de Documentation Internationale pour le Développement les Libertés et la Paix) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 40 09 15 81 - France - www.ritimo.org/cedidelp - cedidelp (@) ritimo.org

contact plan du site mentions légales