español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Histoire de la technologie et formation des ingénieurs

Déclaration finale de la conférence sur le rôle de l’histoire dans la formation des ingénieurs, organisée en 1992 par la Faculté VTSS : Values, Technology, Science and Society Programm de Stanford University

Jacques POULET MATHIS

02 / 1998

La montée des exigences de compétitivité, de qualité, de non-nuisance, la réduction des dépenses d’armement et bien d’autres facteurs amènent les écoles d’ingénieurs à repenser leur double mission de formation et de recherche. Il s’agit de préparer les ingénieurs de demain à articuler leurs compétences et expertises techniques avec une bonne compréhension de la société dans ses composantes économiques, politiques, culturelles, environnementales... Les participants à la conference organisée par Stanford University en Juillet 1992 - ingénieurs, formateurs d’ingénieurs, historiens des techniques... - ont conclu leurs travaux par une déclaration unanime : L’étude de l’histoire de l’engineering peut aider à revitaliser l’éducation professionnelle des futurs ingénieurs : -en les motivant pour leur future profession ; -en leur permettant de saisir toute l’importance des processus de résolution de problèmes, et de conception ; -en leur fournissant des épisodes de la vie réelle dans lesquels ils puissent explorer la multiplicité des façons dont les ingénieurs sont confrontés à des problèmes éthiques ; -en leur permettanr de situer leur identité professionnelle dans une perspective historique soulignant le rôle central et vital de l’engineering pour le XX1ème siècle. Differentes approches peuvent être utilisées à cette fin. Examen et discussion des traditions intellectuelles et des institutions de l’engineering et de leur évolution ; comparaison avec d’autres professions. Analyse de l’engineering comme discipline intellectuelle avec son corpus propre de concepts, de méthodes et d’approches de résolution de problèmes. Exploration des processus de conception en relation avec des histoires d’échec autant que de réussite. Discussion d’études de cas et d’évènements significatifs permettant notamment d’encourager une culture veritablement partagée dans l’école d’ingénieurs. Etude de l’ingeneering comme activité sociale pour amener les étudiants à prendre la mesure du rôle de celle-ci dans les processus généraux du changement culturel et social. Plus fondamentalement, les participants à la conference concluent que l’enseignement de l’histoire de l’engineering offre une opportunité unique d’illustrer les interactions complexes entre théorie et pratique dans le large éventail des compétences nécessaires aux ingénieurs pour qu’ils puissent contribuer à résoudre les défis sociaux, économiques et environnementaux d’aujourd’hui et de demain.

Mots-clés

formation de cadres, histoire, ingénieur, technologie


, Etats-Unis

Commentaire

Il est significatif que cette conference ait été organisée par un département d’une grande université américaine qui, à la difference des départements S. T. S. (Science- Technology-Society)de la plupart des autres universités de ce pays, ait ajouté le mot "Values" à sa dénomination. Même si la petite vingtaine de signataires de la déclaration étaient, pour l’essentiel des responsables universitaires de formation d’ingénieurs et des historiens des techniques, on y compte cependant quelques représentants de grandes firmes comme Hugues Aircraft ou Du Pont de Nemours. A signaler des initiatives récentes s’inspirant de la même préoccupation au polytechnicum des écoles d’ingénieurs de Lille ou au sein de l’European Ethics Network groupant une vingtaine d’Universités européennes pour la conception d’un programme de recherches et d’élaboration d’outils pédagogiques pour la sensibilisation des futurs ingénieurs aux implications éthiques de leur activité professionnelle.

Source

Livre

The history of Engineering for Engineering Students: A challenge for Engineering Education, Stanford University, 1992 (USA)

FPH (Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme) - 38 rue Saint-Sabin, 75011 Paris, FRANCE - Tél. 33 (0)1 43 14 75 75 - Fax 33 (0)1 43 14 75 99 - France - www.fph.ch - paris (@) fph.fr

contact plan du site mentions légales