español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Un réseau de quartiers verts se mobilise pour améliorer l’environnement

Laure HELAND

06 / 1998

Le "Green Neighborhood Network" de la ville de Portland, USA, est un vaste programme d’actions, coordonné par le bureau de l’Energie de la ville, en partenariat avec des institutions privées et publiques, et quelques associations de protection de la nature. Son but est d’améliorer la qualité et le cadre de vie des communautés locales par le développement d’activités et de services liés à l’environnement. Il sensibilise les habitants des quartiers à un usage efficace des ressources naturelles et à l’amélioration de l’environnement. C’est aussi et surtout une opportunité pour chaque habitant de s’impliquer dans des projets pratiques et concrets, dans des programmes d’apprentissage, dans la participation à des animations sur divers thèmes de l’environnement. Il a été lancé depuis deux ans sur quelques quartiers pilotes de la ville de Portland: le "Hollywood business district" et les quartiers du Nord-Est de la ville.

Ce programme "Green Neighborhood Network" comprend de nombreuses possibilités d’actions, à plusieurs échelles, visant à améliorer et protéger l’habitat de la petite faune sauvage dans les jardins privatifs, améliorer l’isolation de sa maison et apprendre à économiser l’énergie domestique, participer à la planification des quartiers ; réduire les débordements d’eaux pluviales, la pollution de l’air (programmes de co-voiturage), les déchets solides (recyclage des déchets ménagers).

Un important sous-programme regroupe plusieurs de ces actions. Il s’agit du "Naturescaping for clean Rivers". Coordonné par le Service Environnement de la ville de Portland et le District "East Multnomah" pour la conservation des sols et de l’eau, "Naturescaping for clean rivers" comprend de nombreux ateliers, des opportunités de travaux pratiques et concrets pour les habitants, des références et du matériel de base, et la possibilité de travailler en réseau. Les buts principaux du programme sont de développer la présence de la nature dans l’environnement artificiel urbain des quartiers, et de réduire les débordements d’eaux pluviales qui charrient métaux lourds, huiles, pesticides et autres éléments toxiques, directement dans les rivières. Dans ce but trois ateliers principaux ont été mis en ouvre, destinés aux habitants et associations de quartiers.

1- la création de paysages naturels: cet atelier enseigne aux habitants interressés le rôle et l’importance de l’utilisation des plantes natives de la région dans les jardins: où les obtenir, comment les planter, comment les soigner. En effet les plantes natives de cette région sont adaptées au climat et naturellement résistantes aux insectes nuisibles et maladies locales. Elles nécessitent donc moins d’arrosages et d’engrais chimiques.

2- L’attraction de la petite faune sauvage dans les jardins privatifs: de nombreuses plantes natives fournissent nourriture et abri pour la petite faune sauvage, dont un certain nombre se révèlent bénéfiques comme prédateurs de nuisibles. Cet atelier enseigne la manière de dessiner et réaliser de tels jardins, à savoir quelle plante native utiliser et où la placer, et comment utiliser l’eau de pluie pour irriguer son jardin.

3- L’amélioration locale de l’environnement: sensibilisation à l’importance du contrôle de l’érosion des sols, des débordements pluviaux, à l’économie d’eau potable et de l’énergie, et à l’utilisation de produits chimiques dans les jardins privés. En effet l’attention de chacun envers ces questions réduit la pollution globale dans les cours d’eau et les rivières.

Mots-clés

pollution de l’eau, écosystème, biodiversité, organisation de quartier, mobilisation des habitants


, Etats-Unis, Oregon, Portland

Commentaire

Ce programme a rencontré un succès certain auprès des habitants. Quelques-uns témoignent même de leur surprise lorsqu’ils ont découvert à quel point des gestes tout simples dans la maison, au jardin, peuvent réellement protéger l’environnement et améliorer leur cadre de vie. Des habitants ont même déclaré se sentir aujourd’hui plus attentif à la qualité de l’environnement, et avoir acquis certains réflexes, concernant par exemple le co-voiturage, le tri sélectif, l’entretien de leur jardin.

Notes

Fiche réalisée à l’occasion de la 23° "rencontre nationale des quartiers" à Portland, USA, en Mai 1998. Pour davantage d’informations concernant le "Naturescaping for clean rivers": Environmental Services, City of Portland, 1120 SW Fifth Avenue, Room 400, Portland, Oregon 97204.

Source

Compte rendu de colloque, conférence, séminaire,…

contact plan du site mentions légales