español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Ecoles de la citoyenneté aux Etats Unis

Laure HELAND

06 / 1998

Des instituts d’éducation à la citoyenneté commencent à se développer dans plusieurs villes des Etats-Unis. C’est le cas du "Neighborhood Leadership Institute" de la ville de Dayton, Ohio. Cet institut a été instauré en 1983 dans le but d’offrir aux citoyens de la ville les outils et connaissances nécessaires pour assumer des positions de leader au sein de leur propre quartier... Afin d’organiser des associations de veille civique ou de surveillance du crime, des évènements de quartiers etc. et également de participer à la "commission des priorités" (le mécanisme officiel de participation des habitants à Dayton), et à la commission de planification du gouvernement de la ville. Le "Neighborhood Leadership Institute" est le résultat d’un partenariat public/privé unique, sponsorisé par la ville de Dayton, la banque Oneet, le Sinclair Community College. Il est coordonné par la Division des affaires de quartiers de la ville. Tous les adultes résidents de la ville de Dayton sont susceptibles de soumettre leur candidature au processus de sélection officielle de l’institut, dont la fréquentation est gratuite. 25 à 28 personnes sont sélectionnées chaque année. 431 citoyens ont été diplômés et la plupart sont maintenant activement impliqués dans leur quartier et plus largement au sein de la communauté. Une association des anciens élèves de l’institut s’efforce d’assurer la formation continue et d’entretenir le réseau des anciens diplômés.

Le Neighborhood Leadership Institute (NLI)fonctionne autour d’un programme annuel de 12 semaines de formation interactive, comprenant des ateliers, et des interventions faites par des leaders politiques, sociaux, économiques de la communauté locale, du monde des affaires et du gouvernement. Les sessions couvrent des sujets comme l’histoire de Dayton, le rôle du gouvernement de la ville, le système de justice, et la diversité culturelle. Il existe également des stages de connaissances pratiques sur la manière de s’exprimer en public, la dynamique des petits groupes ; et une journée de visite en bus des quartiers de la ville. Les participants ont par ailleurs a établi des dossiers de recherche afin d’étendre leur savoir sur la ville de Dayton, le gouvernement de la ville et la communauté au sens plus large. En 1996, le NLI a enrichi son programme d’une nouvelle dimension: la réalisation par les participants d’une expérience pratique. Il s’agit pour chaque participants de développer un "grass-root project" au sein de sa propre communauté. Ce projet suppose une implication de la communauté et doit satisfaire à un besoin local. Par exemple, dans un quartier ayant un taux élevé de criminalité juvénile, les participants peuvent travailler avec le département des parcs et récréation pour créer des activités parallèles de récréation.

Le NLI offre l’opportunité de rencontrer et d’échanger avec des personnalités officielles du gouvernement et autres preneurs de décision. Cela encourage les participants à développer une perspective plus large de la ville et permet d’étendre le nombre de leaders de quartiers compétents, d’encourager l’établissement de réseaux entre les leaders de quartiers, et de développer l’habileté des quartiers à résoudre leurs problèmes par eux-mêmes ou en coopération avec d’autres quartiers ou institutions.

Mots-clés

éducation à la citoyenneté, réseau de citoyens, développement urbain, Etat et société civile


, Etats-Unis, Ohio

Commentaire

Au cours de la conférence, plusieurs de ces instituts se sont présentés, ils sont pour la plupart assez récents, et en tout cas d’une structure originale. Les participants à cet atelier étaient nombreux et intéressés. Ce sont des formations non payantes, phénomène inhabituel aux USA. Il serait intéressant de rechercher les causes/raisons/motivations initiales de création de ces structures: une volonté locale citoyenne de créer des outils pour le renforcement de la démocratie ? La réponse à un manque, un besoin de services non satisfait par la collectivité et donc la nécessaire responsabilisation individuelle pour la satisfaction de ce besoin ?

Notes

Fiche réalisée à l’occasion de la 23° "rencontre nationale des quartiers" à Portland, USA, en mai 1998.

Source

Compte rendu de colloque, conférence, séminaire,… ; Présentation d’organisme

contact plan du site mentions légales