español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Présentation du projet d’environnement urbain de Louga, Sénégal

Mamadou DIOUF

09 / 1997

A la suite de son élection, en 1990, le Maire de la commune de Louga, une ville sénégalaise située à 210 km du nord de Dakar, a constaté avec amertume le chômage des jeunes et l’insalubrité de l’agglomération. Il a alors jugé utile de s’attaquer, en priorité, à ces deux problèmes.

Approche méthodologique : Le maire s’est rapproché de l’Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture (ENSA)installée à Thies, une ville de l’ouest du Sénégal, située à 70 km de Dakar et à 130 km de Louga. La direction de l’établissement désigna aussitôt un groupe d’étudiants inscrits en dernière année de formation pour procéder à l’étude du projet, en prenant en compte toutes les préoccupations du maire. Ces étudiants, en rapport avec les élus locaux, un groupe de jeunes lougatois et les techniciens de la ville de Louga, ont mené les enquêtes utiles à l’élaboration du projet. Ils ont procédé à l’étude suivant une technique itérative, alliant le recueil de données chiffrées sur la population de la ville, le nombre d’artisans par secteur, le poids d’ordures collectées par jour, par mois et par an, à l’analyse des données. Puis ils ont étudié les lieux les plus pertinents dans la proche banlieue de la ville pour installer le système de compostage, le jardin maraîcher qui pourrait être exploité et bonifié à partir de l’engrais naturel issu du compostage. C’est à la fin de cet exercice qui a duré près d’un semestre que le groupe d’étudiants précité a conçu l’avant-projet d’environnement urbain de Louga.

Présentation sommaire du projet : Le maire qui a reçu le document d’avant-projet "P.E.U.L", après quelques compléments que ses techniciens et lui-même y ont apportés, a décidé de le soumettre au Conseil municipal, et après approbation, au guichet de l’Agence d’Exécution des Travaux d’Intérêt public contre le sous-emploi (AGETIP)créée au Sénégal dans les années 1980, en vue de corriger les effets sociaux des programmes d’ajustement structurel (P.A.S.). Cet organisme a accepté de s’associer, avec lacommune de Louga, à la réalisation du projet.

Description du projet : Le projet P.E.U.L. s’est fixé pour objectifs essentiels le nettoiement de la ville et la résorption du chômage des jeunes. Les jeunes de la ville constituent des groupements d’intérêt économique (GIE)par quartier pour assurer le nettoiement, fabriquer du compost et développer des cultures maraîchères qui leur permettront de dégager, par leur vente, des ressources financières pour s’auto-financer. Les GIE passent contrat avec la commune pour assurer le nettoiement de la ville. La commune leur fournit des charrettes spécialement fabriquées pour transporter les ordures ménagères, des chevaux qui seront attelés aux charrettes etdeux terrains : le premier pour le maraîchage et le compostage, le second pour abriter un petit forage. La commune fournit aussi une avance pour l’achat de semences. Les GIE se rémunèrent avec les ressources issues de la vente des produits maraîchers. Les charrettes ont été fabriqueés sur place par les artisans de Louga. De même, les chevaux ont été fournis par un marchand de la ville.

C’est l’AGETIP qui a assuré, au nom de la commune, la maîtrise d’ouvrage déléguée du P.E.U.L.

Résultats du P.E.U.L.: Ce projet original mis en oeuvre à Louga en 1992, a permis de réaliser: - l’amélioriation notoire du nettoiement de la ville ; - la satisfaction, en partie, des besoins de la ville en légumes ; - l’exportation de légumes à Thies et Saint-Louis (à 70 km de Louga); - la réduction du chômage des jeunes ; - l’exercice d’une activité génératrice de ressources financières par des jeunes dans une ville frappée par la récession économique.

Difficultés connues par le P.E.U.L. : Le projet est menacé dans sa pérennité du fait de difficultés financières etde problèmes de gestion.

Mots-clés

développement urbain, chômage, déchet urbain


, Sénégal, Afrique, Louga

Notes

Cette fiche a été réalisée au cours de la rencontre à Dakar qui a réuni en février 1998 des habitants, des élus, des techniciens des villes de onze pays d’Afrique (Ouest et Cameroun).

Source

Texte original

Sénégal. Ministère de l'Intérieur - B.P. 4002 Dakar, SENEGAL. Tel 00 221 22 55 58. Fax 00 221 21 05 42 ou 221 21 43 36 - Sénégal

contact plan du site mentions légales