español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Des étudiants créent une formation interdisciplinaire sur l’environnement et le développement pour compléter leurs études trop théoriques et spécialisées -6-

Structure et fonctionnement de l’organisme gestionnaire de la formation : la DIFED

Sylvère GONZALVEZ

1998

Résumé de l’expérience :

Au printemps 1994 : à Montpellier (Sud de la France), des étudiants agissent pour la sensibilisation à l’environnement sur leur campus. Ils déplorent que leur cursus universitaire soit monodisciplinaire et théorique. Or, apporter des solutions aux problèmes de l’environnement et du développement nécessite des approches interdisciplinaires et du travail concret. Il faut certes de bons spécialistes mais capables d’ouvertures : l’écologue doit comprendre un problème économique et l’économiste savoir ce qu’est la biosphère. L’idée est donc de créer une formation complémentaire qui apporte aux spécialistes une culture générale interdisciplinaire et une large ouverture d’esprit sur le thème du développement durable.

L’association DIFED est constituée : Dynamique Interuniversitaire de Formation à l’Environnement et au Développement, qui rassemble professeurs, étudiants et représentants institutionnels.

De 1994 à 98, la formation a touché 250 étudiants, jeunes diplômés ou salariés. Son volume est de 200 heures sur l’année universitaire : cours (50), sorties de terrain et animations collectives (50), travail d’équipe pluridisciplinaire sur une étude de cas en entreprise (100). Universitaires et professionnels interviennent sur chaque thème : mondialisation, gestion des territoires, agronomie, industrie, santé. Les analyses sont globales et locales. Les stagiaires évaluent les intervenants.

Objectifs de l’association :

- Promouvoir des approches et formations interdisciplinaires des questions d’environnement et de développement,

- Promouvoir des échanges entre les professionnels et les étudiants.

Structure :

Les adhérents sont les stagiaires, les conférenciers, les animateurs, et toute personne payant une cotisation. Ils se réunissent une fois par an en assemblée générale qui décide des grandes orientations et élit le conseil d’administration : trente personnes réparties en trois collèges :

1)Les stagiaires de la formation et ses initiateurs,

2)Les intervenants et enseignants - chercheurs,

3)Les représentants institutionnels (universités et grandes écoles, complexes universitaires, direction régionale de l’environnement, chambre de commerce et d’industrie, comité de liaison des associations de protection de l’environnement, groupe universitaire étudiant d’échanges sur l’environnement).

Ce conseil se réunit deux fois par an et vote les projets et le budget, ainsi que l’évolution du personnel. Son bureau est composé de 4 enseignants et 4 stagiaires. Il se réunit tous les deux mois et prend des décisions de gestion courante. Des réunions de coordination ont lieu tous les quinze jours entre les animateurs.

Création d’emploi sur l’association :

La gestion de cette formation et des autres actions demande un travail quotidien qui nécessite des permanents. Deux emplois sont pérennisés : un poste de secrétaire et un poste de coordinateur.

Autres activités et projets de la DIFED :

Un dispositif d’animation et d’information sur le thème des formations supérieures et des métiers dans l’environnement : Il doit aider les étudiants et lycéens à mieux s’orienter pour déterminer leur stratégie de formation. Il doit également aider les professionnels à mieux distinguer les compétences acquises par les jeunes diplômés. En effet, une multitude de formations supérieures se sont créées ces dernières années sur le thème de l’environnement, de l’aménagement, et du développement.

Edition d’un premier guide en 1997 :

Le "guide des formations supérieures dans les domaines de l’environnement, en région Languedoc-Roussillon ". Il répertorie 76 diplômes au travers de 11 domaines (agronomie, chimie, industrie, aménagement du territoire, eaux, santé, tourisme rural... .). Ses rubriques informent sur les compétences acquises par les étudiants, les caractéristiques des stages, le contenu des formations. Imprimé à 5000 exemplaires, Il a été diffusé auprès des entreprises et collectivités régionales, des lycées et collèges régionaux et universités nationales. Il est intégralement présenté sur notre serveur internet.

Recrutement d’un animateur spécialisé "informateur relais" de ce dispositif en 1998 :

Dans le cadre du programme "emploi- jeune" du gouvernement Jospin, la DIFED propose de recruter une personne qui aura pour mission de faire le lien entre les professionnels et les étudiants / lycéens. Son expertise consistera à connaître l’évolution du marché de l’emploi dans les secteurs de l’environnement, le contenu des formations supérieures, l’adéquation "compétences" entre l’emploi et les formations.

Financement de la formation interdisciplinaire :

Le budget annuel de la formation est d’environ 230000 Francs, les inscriptions des stagiaires (700F)ne couvrent que 20% de ce total et la DIFED doit financer le reste avec des aides ou grâce à d’autres projets. Nos partenaires financiers : La fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l’homme - L’association étudiants et développement (Paris)- La région Languedoc Roussillon - Le pôle universitaire européen de Montpellier - La direction régionale de l’environnement - L’agence de l’environnement et de la de l’énergie.

Mots-clés

formation, éducation à l’environnement, éducation au développement, enseignement supérieur, université


, France, Montpellier, Languedoc-Roussillon

Commentaire

La structure de la DIFED ressemble à celle de beaucoup d’autres associations loi 1901 en France, et la DIFED rencontre des problèmes financiers comme beaucoup d’associations dont les actions compensent les carences du service public. Les particularités de la DIFED tiennent dans son origine étudiante, la complexité nécessaire des partenariats dans lesquels elle travaille (liée aux objectifs d’interdisciplinarité et de relations professionnelles). Il est intéressant de méditer sur le fait que ses activités relèvent d’une logique de service public dans et pour l’université (compléter la formation initiale des étudiants, corriger les manques d’un enseignement universitaire gouverné par les "chapelles" des disciplines), mais que son financement est à 80% d’origine extra - universitaire !

Source

Texte original

DIFED (Dynamique d’Information et de Formation sur l'Environnement et le Développement durable) - Université Montpellier 2, place Eugène Bataillon, 34095 Montpellier cedex 5, FRANCE - Tél. 33 (0)4 67 14 48 59 - Fax 33 (0)4 67 41 30 65 - France - www.difed.agropolis.fr - difed (@) univ-montp2.fr

contact plan du site mentions légales